Trésors nationaux et appels à mécénat Contenu abonnés


29/08/05 - Patrimoine - France, trésors nationaux - Plusieurs œuvres se sont vu récemment refuser leur certificat d’exportation, tandis que d’autres ont fait l’objet d’un appel au mécénat. Tous ces objets sont donc en attente d’entreprises pour les acheter et les donner à un musée, ce qui leur permettra de déduire 90% de la somme directement de leurs impôts1.

Refus de certificat

- L’ensemble du mobilier, actuellement conservé au château d’Haroué, et provenant de la commande de Louis XVIII pour l’ameublement du château de Saint-Ouen, offert en 1822 à sa maîtresse Mme du Cayla (Journal Officiel du 12 août 2005). Il comprend six tableaux du baron Gérard (quatre toiles représentant les Saisons, le Portrait de Louis XVIII et le Portrait de Mme du Cayla), trois lustres et une torchère de Pierre Philippe Thomire, un important ensemble de mobilier par Pierre-Antoine et Louis Bellangé et un buste de la Comtesse de Cayla par Jean-Baptiste Pigalle.

- Le buste de Melchior de Polignac par Antoine Coysevox (1640-1720) (J.O. du 18 mai 2005). Selon la commission consultative des trésors nationaux : « ce buste monumental, exécuté à la fin de sa carrière sous la Régence, constitue, par son rendu du mouvement et ses effets de matière, une des œuvres les plus remarquables de cet artiste, tout à fait caractéristique de la virtuosité de son travail du marbre [...] ce très beau buste, qui représente, pour l’époque, un des rares exemples de portrait non royal de cette ampleur réalisé du vivant de son commanditaire, apparaît comme le dernier signé de Coysevox à être encore détenu en mains privées sur le territoire national. »

- Une collection de 26 affiches de Toulouse-Lautrec, dont certaines pièces uniques et dans un excellent état de conservation (J.O. du 10 mars 2005). La commission souligne que : «  ce lot réunit des pièces absolument uniques, demeurées dans un état de conservation remarquable ; qu’en effet il se compose notamment d’épreuves d’essais de couleurs, généralement…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : La Vierge à l’enfant avec un ange de Francesco Salviati acquise par le Musée des Beaux-Arts du Canada

Article suivant dans Brèves : La Mort de la Vierge de Poussin restaurée