La Bibliographie d’Histoire de l’Art disparaît, mais apparaît sur Internet


local/cache-vignettes/L291xH232/36abfdf3fb36903b-5d6a7.jpg19/4/10 – Internet – Créée en 1991 et succédant au Répertoire d’Art et d’Archéologie (RAA ; 1972-1989) et au Répertoire International de la Littérature de l’Art (RILA ; 1973-1989), la Bibliographie d’Histoire de l’Art (BHA) est une base de données couvrant l’art occidental de l’Antiquité tardive à nos jours, sous tous ses aspects. Elle donne le résultat du dépouillement bibliographique de plus de deux mille périodiques d’histoire de l’art1, en quarante-huit langues, de catalogues, de monographies, d’actes de colloques... La recherche est possible par auteur, par journal, par titre d’article et surtout par sujets et par mots clés, ce qui peut permettre de trouver des articles parlant, par exemple, d’un artiste dont le nom n’apparaît pas dans le titre. Selon la College Art Association, il s’agit de « la base de données bibliographique d’histoire de l’art la plus complète au monde. »
Longtemps coéditée par le CNRS et le Getty Research Institute, et depuis deux ans par le Getty Research Institute uniquement sous le nom d’International Bibliography of Art (IBA), la BHA n’est désormais plus mise à jour, le Getty n’ayant pas trouvé de partenaire pour remplacer le CNRS et estimant ne plus avoir les moyens de continuer seul l’enrichissement de cette base.

Jusqu’à présent, la BHA n’était accessible que par l’intermédiaire des bibliothèques et instituts d’histoire de l’art, et pour les particuliers en achetant un CD-Rom d’une durée d’utilisation limitée à un an (!) et pour un prix assez élevé (179,40 €). Ces conditions de consultation restrictives empêchaient sans doute une utilisation large de cet outil pourtant fort utile.
Il est ainsi paradoxal que sa fin corresponde également avec sa mise en ligne accessible à tout internaute, sur le site du Getty. Au moins le travail effectué depuis près de quarante ans ne sera-t-il pas perdu. La BHA et l’IBA (qui couvre 2008 et une partie de de 2009) sont déjà visibles ici, et le RILA les rejoindra à partir du 1er mai.

Remarquons toutefois que d’autres solutions existent pour les recherches bibliographiques grâce à Internet. On conseillera notamment l’utilisation d’Artlibraries.net, un méta-moteur de recherche parcourant les collections de trente-six bibliothèques d’histoire de l’art en Europe et en Amérique du Nord, qui prévoit également l’utilisation de mots-clés. On y trouve certains résultats qui ne sont pas dans la BHA.

English version


Didier Rykner, lundi 19 avril 2010


P.-S.

Mise à jour du 30 décembre 2014 : le lien a été mis à jour.


Notes

1La Tribune de l’Art, pour ce qui concerne les articles de fonds (essentiellement dans la rubrique Essais), était également répertoriée.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Ne jetez pas vos livres ! Un conseil de la Ville de Paris

Article suivant dans Brèves : Une exposition de portraits à la galerie Mendes