L’église Saint-Jacques d’Abbeville va être détruite


8/2/13 - Patrimoine - Abbeville, église Saint-Jacques - C’était, hélas, à prévoir. Le maire d’Abbeville, Nicolas Dumont, a réussi son coup. En ne faisant rien pour stopper la dégradation qui frappait l’église Saint-Jacques, il a abouti au résultat qu’il souhaitait : l’église sera démolie à partir de lundi prochain, suivant ainsi le rapport de l’expert et le vote unanime du conseil municipal.

Être maire n’est pas forcément une sinécure. C’est une responsabilité que l’on doit honorer. Sa gestion de cette affaire est un scandale absolu dont on espère que les abbevillois se rappelleront lors des prochaines élections.
Dans une ville détruite à 80% par les deux guerres mondiales, ce que les bombes allemandes n’avaient pas réussi à faire a été réussi par l’incurie municipale. Le mandat de Nicolas Dumont marquera d’une pierre noire l’histoire de cette ville.

Cela n’exonère pas, cependant, le ministère de la Culture en charge de la protection du patrimoine, de ses responsabilités. L’église néo-gothique Saint-Jacques méritait au moins une inscription monument historique à trois titres : ses qualités architecturales propres, la manière dont elle s’inscrivait dans l’urbanisme de la ville et le fait qu’il s’agisse d’un des rares monuments épargné par la guerre.

Déjà, un prochain vandalisme officiel s’annonce à Abbeville. Il est en effet question d’agrandir le musée Boucher-de-Perthes. Nous avions déjà écrit ici que l’église Saint-Jacques aurait pu faire une annexe tout à fait intéressante mais l’option n’a jamais réellement été envisagée. Les travaux prévus (pour l’instant reportés par manque de budget) prévoient une construction au pied du beffroi classé monument historique. Ceci est simplement inacceptable. Les habitants de cette ville vont-ils laisser leurs élus détruire le peu de patrimoine qui leur reste ?

English Version


Didier Rykner, vendredi 8 février 2013





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : La Liberté vandalisée à Lens

Article suivant dans Brèves : Trois dessins de Loutherbourg offerts à Strasbourg