L’autoportrait de Van Dyck entre à la National Portrait Gallery


JPEG - 124.8 ko
Anthony Van Dyck (1599-1641)
Autoportrait, vers 1640-1641
Huile sur toile - 59,7 x 47,3 cm
Londres, National Portrait Gallery
Photo : National Portrait Gallery

1/5/14 - Acquisition - Londres, National Portrait Gallery - Nous avions signalé, à la fin de l’année dernière, le lancement d’une souscription pour l’achat, par la National Portrait Gallery, d’un autoportrait de Van Dyck peint un an avant sa mort alors qu’il se trouvait en Angleterre, à la cour de Charles Ier (voir la brève du 11/12/13). L’œuvre avait été vendue par Sotheby’s 8,3 millions de livres à la galerie Philippe Mould de Londres (associée avec Alfred Bader) qui l’avait cédé à un collectionneur privé étranger.

Pour acquérir ce tableau interdit temporairement de sortie, il fallait réunir 12,5 millions, somme qui a été finalement ramenée à 10 millions1. Ce montant a été trouvé grâce à l’apport de 6 millions de livres par l’Heritage Lottery Fund, 1,2 millions par des deux fonds de mécénat privé, 1,35 millions par l’Art Fund et la National Portrait Gallery, la souscription ayant rapporté au total 1,44 millions de livres.
L’œuvre sera exposée à la National Portrait Gallery jusqu’au 31 août avant d’entamer une série de présentation dans six musées britanniques pendant trois ans...

English version


Didier Rykner, jeudi 1er mai 2014


Notes

1Le communiqué de l’Art Fund indique que le prix est réduit à 10 millions parce que le certificat d’exportation a été retiré en mars 2014 ; nous avouons ne pas comprendre ce mécanisme.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Les dernières acquisitions du Musée des Augustins

Article suivant dans Brèves : Redécouverte d’un dessin d’Alessandro Allori