Un portrait de Wellington par Lawrence acquis par la National Portrait Gallery


JPEG - 906.1 ko
Thomas Lawrence (1769-1830)
Portrait d’Arthur Wellesley,
duc de Wellington (1769-1852)

Huile sur toile - 96,5 x 76,2 cm
Londres, National Portrait Gallery
Photo : National Portrait Gallery
Voir l'image dans sa page

8/4/17 - Acquisition - Londres, National Portrait Gallery - Parmi les héros qui firent l’histoire de l’Angleterre, il en manquait un, et non des moindres, dans le panthéon de la National Portrait Gallery : le vainqueur de Napoléon à Waterloo, Arthur Wellesley, duc de Wellington. Aucune effigie digne de ce nom, seulement des œuvres de seconde catégorie. Cette insondable lacune est désormais comblée. Le musée avait lancé une souscription publique en septembre 2016 qui s’est achevée fin mars avec succès, permettant d’acquérir auprès d’un propriétaire privé, un portrait du duc par Sir Thomas Lawrence. L’objectif était de récolter 300 000 livres sur la sommes de 1,3 millions demandée1.

Lawrence peignit en tout huit portraits de Wellington. Celui qui vient d’être acheté fut réalisé lorsque le duc était Premier Ministre. Il fut commandé par Sarah Sophia Child Villiers, comtesse de Jersey ; elle était l’une des femmes les plus en vue de la haute société anglaise et se passionnait pour la politique, prenant le parti des Tories. Commencé en 1829, soit un an avant la mort de Lawrence, le tableau resta inachevé et la comtesse, qui refusa qu’il fût terminé par un élève du maître, le prit tel quel.
Finalement, le visage n’en ressort que plus beau dans cette vaste plage de bruns ; l’artiste rend les carnations avec subtilité, modèle le visage par des jeux de lumière et d’ombre, détaille avec soin ses pommettes saillantes, son nez aquilin, ses joues creuses, sa bouche fine et son regard bleu qui semble perdu dans une contemplation intérieure. C’est bien le Premier Ministre qui est ici mis en scène plus que le héros militaire. Le col suggère qu’il aurait dû être en habit civil, comme il apparaît dans une autre peinture de Lauwrence, réalisée quelques années plus tôt. On est loin des portraits en uniforme qui montrent le militaire, libérateur de l’Europe, en buste, les bras croisés, le regard décidé, ou bien en pied, brandissant son épée, dans un tableau monumental commandé par Georges IV.

Restée dans la famille de Sarah Sophia Child Villiers, la peinture fut mise en vente chez Sotheby’s le 4 décembre 2013 à Londres, et adjugée 962 500 livres. Elle fut ensuite prêtée par son propriétaire à la National Portrait Gallery pour l’exposition « Wellington Triumphs, Politics and Passions » au printemps 2015, qui marquait le bicentenaire de la bataille de Waterloo .


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, samedi 8 avril 2017


Notes

1350 000 £ ont été par ailleurs données par the Art Fund.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Donation Cligman à Tours : suite et fin

Article suivant dans Brèves : Une tapisserie préemptée pour Le Mans