Joseph Vitta. Passion de collection Contenu abonnés


Évian, Palais Lumière, du 15 février au 1er juin 2014.

JPEG - 86.5 ko
1. Félix Bracquemond (1833-1914), Alexandre Charpentier
(1856-1909), Jules Chéret (1836-1932)
Salle de billard de la villa Vitta à Évian
Photo : Mirela Popa

Bien qu’il soit un important donateur des musées, Joseph Vitta reste mal connu. Sans doute eut-il le tort de disperser sa générosité entre plusieurs établissements : le Louvre, le Musée Eugène Delacroix, le Musée Rodin, le Musée des Beaux-Arts de Lyon, le Musée Jules Chéret à Nice... plutôt que de concentrer celle-ci sur un seul. Il vendit lui même une partie de sa collection lors de trois ventes publiques en 1924, 1926 et 1935, ne gardant pour lui qu’une poignée d’œuvres1.

Son parcours de collectionneur est donc assez atypique. Il réunit probablement plusieurs milliers d’objets sur une période de moins de vingt ans, surtout à partir de la mort de son père Jonas, en 1892, lui même collectionneur. Il arrêta ensuite presque complètement d’acheter après sa troisième vente. Le long travail de recherche qui a mené à cette exposition et à un catalogue fort bien documenté, n’a pas permis de répondre à cette question : comment un collectionneur qui semble passionné par l’achat d’œuvres d’art, aussi bien en ventes publiques que par des commandes directes aux artistes peut-il en arriver à s’en désintéresser ainsi ? Les collectionneurs qui revendent de leur vivant commencent en général une autre collection. Joseph Vitta, après avoir donné aux musées et vendu une grande partie ce qu’il possédait, s’interrompt définitivement.


JPEG - 129.1 ko
2. Jules Chéret (1836-1932)
Décor de la salle de billard de la villa Vitta à Évian
Photo : D. Rykner

JPEG - 51.9 ko
3. Camille Formigé (1845-1926), Escalier
Georges Gardet (1863-1939), Aigle
Évian, Villa Vitta
Photo : D. Rykner

L’idée de cette exposition au Palais Lumière est née au moment de la belle rétrospective Rodin et les Arts Décoratifs organisée il y a cinq ans (voir l’article). Car Joseph Vitta fut lié à Rodin qui réalisa plusieurs sculptures dans la villa construite au début des années 1890 sur…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Constant Moyaux (1835-1911). Du compas au pinceau : l’architecture révélée

Article suivant dans Expositions : Monserrat, œuvres majeures de l’abbaye