Exclusif : une copie d’Ingres par Duvidal de Montferrier retrouvée à Lons-le-Saunier


JPEG - 124.4 ko
1. Extrait du reportage de France 3
où l’on voit la copie d’après Ingres

23/4/15 - Fausse redécouverte - Lons-le-Saunier - On aurait redécouvert un tableau d’Ingres « dans un grenier poussiéreux et encombré de l’ancien hôpital Hôtel Dieu de la ville de Lons-le-Saunier », soi disant une seconde version du Vœu de Louis XIII mais d’un format horizontal et non vertical.
Pourtant, comme nous l’a confirmé Georges Vigne, « ce tableau n’est évidemment pas d’Ingres, même pas de l’atelier. Il s’agit d’une copie exécutée par Mme Duvidal de Montferrier, une commande de Charles X, probablement passée à titre privée pour l’offrir à Lons-le-Saunier ». L’information se trouve d’ailleurs dans les Archives de la maison du roi, avec la date de 1826 et la localisation à Lons-le-Saunier.

Il n’aurait pas fallu longtemps à la DRAC de Franche-Comté, ni aux journalistes qui se sont précipités sur cette affaire en publiant des articles depuis hier, pour faire toute la lumière sur ce pseudo-Ingres redécouvert. Il leur suffisait d’appeler Georges Vigne, l’ancien directeur du Musée Ingres de Montauban et spécialiste de l’artiste.
Il serait temps au passage de signaler que, contrairement à ce que l’on croit en général (et à ce que nous a dit la DRAC de Franche-Comté), des différences n’indiquent pas toujours, et de loin, qu’une seconde version est de la même main que l’original, comme si une copie se devait d’être servile. On ne compte pas le nombre d’exemples contraires, et cette copie, où la composition d’Ingres est réorganisée assez maladroitement pour la faire tenir dans un format horizontal et non vertical, en est une nouvelle preuve.

JPEG - 127.4 ko
2. Extrait du reportage de France 3 dans
l’église de Lons-le-Saunier.
Un Raphaël redécouvert ?

Tout cela est navrant car, décidément, beaucoup pensent que l’histoire de l’art n’a pas besoin d’être rigoureuse. Retrouver cette copie est certes intéressant, mais nous n’aurions même pas songé, sur La Tribune de l’Art, a lui consacrer une brève. Que des journaux nationaux comme Le Figaro et Le Monde en parlent, que France 3 en fasse un reportage, et que tout le monde reprenne l’information sans même la vérifier est tout simplement absurde.
On apprend même, via Les Échos du Jura, qu’« une commission de scientifiques sera réunie » pour la restauration, ce qui est évidemment ridicule, et par Le Monde que Lons-le-Saunier espère en faire la pièce-maîtresse du musée municipal, ce qui ne l’est pas moins.
Sur le reportage de France 3, on voit très clairement un Mariage de la Vierge d’après Raphaël (ill. 2). Une nouvelle version, sans aucun doute.


Didier Rykner, jeudi 23 avril 2015


P.-S.

Pour la petite histoire, ajoutons que Julie Duvidal de Montferrier épousa en 1827 Abel Hugo, le frère de Victor.
Ajoutons que Jérôme Montcouquiol, dans les commentaires, signale un article sur Julie Duvidal de Montferrier, et que Éric Bertin a publié dans le Bulletin du musée Ingres d’avril 2009, p. 43-44, un article intitulé « Une bien intéressante copie du Vœu de Louis XIII d’Ingres », où il cite Abel Hugo qui, en 1834, parle sans la localiser de cette copie effectuée par son épouse.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Ribera exposé à Strasbourg, après Rennes

Article suivant dans Brèves : Un monotype d’Edgar Degas pour le Musée Van Gogh