Des ventes éblouissantes à Londres Contenu abonnés


2/7/13 - Marché de l’art - Paris - Sotheby’s et Christie’s : alternativement ou presque, l’une de ces maisons de vente se met particulièrement en vedette lors des vacations londoniennes de juin et de décembre.
Pour celles qui se déroulent à partir d’aujourd’hui, incontestablement, Sotheby’s tient la corde. Depuis quelques années que nous nous rendons systématiquement à Londres pour voir ces ventes, nous n’avons pas souvenir d’un tel éblouissement. Cela n’est d’ailleurs pas dû qu’aux quelques œuvres provenant de la collection Rau, même si celles-ci sont particulièrement remarquables.


JPEG - 176.8 ko
1. Maître du Triptyque d’Amiens
Triptyque avec des scènes de la Vie de la Vierge, 1310-1320
Ivoire - 26,7 x 26,5 cm
Vente Sotheby’s Londres, 2 juillet 2013
Photo : Sotheby’s
Voir l'image dans sa page
JPEG - 30.3 ko
2. Cercle d’Artus Quellinus (1609-1668)
The Martyre de Saint Sébastien
Ivoire - H. 42,5 cm
Vente Sotheby’s Londres, 2 juillet 2013
Photo : Sotheby’s
Voir l'image dans sa page

Nous reparlerons bientôt de cette collection Rau dont l’histoire semble curieusement peu connue, alors qu’elle restera l’une des plus grandes occasions perdues des musées français. Ce qui est proposé à Londres ne constitue qu’un échantillon de celle-ci, mais un échantillon particulièrement brillant.
On retiendra ainsi, dans la vente de cet après-midi 2 juillet, un triptyque en ivoire exceptionnel du Maître du Triptyque d’Amiens (ill. 1), un travail français vers 1310-1320, d’une minutie d’exécution qui en fait certainement l’un des plus grands chefs-d’œuvre de ce genre à passer depuis longtemps sur le marché.
Un autre ivoire, plus tardif, mérite d’être reproduit : il s’agit d’un Saint Sébastien flamand attribué au cercle d’Artus Quellinus (ill. 2).

Parmi les tableaux qui seront vendus demain, le clou de la vacation (qui ne vient pas de la collection Rau) est incontestablement une Vue d’Avignon, de la rive droite du Rhône près de Villeneuve de Joseph Vernet (ill. 3), seule représentation par l’artiste de sa…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Thomas Moran acquis par le Heckscher Museum

Article suivant dans Brèves : Une nature morte de Jan van Huysum acquise par Edimbourg