Bernard Notari nommé « directeur » du domaine national et du château de Fontainebleau Contenu abonnés


31/8/06 – Nomination – Fontainebleau, Musée et domaine de Fontainebleau – C’est, hélas, le mauvais feuilleton de l’été. Comme prévu (voir notre éditorial du 4 juin, et les brèves du 9 juin et du 23 août), le ministre de la Culture a osé nommer Bernard Notari à la tête du château de Fontainebleau. Cette décision de fin de règne est un scandale pur et simple, non seulement parce que celui-ci n’a aucun titre à diriger un musée (poste qui devrait être assumé par un historien de l’art, est-il nécessaire de le rappeler), mais aussi parce que sa nomination a donné lieu à une parodie d’appel à candidature (les lecteurs de La Tribune de l’Art connaissaient le résultat avant même qu’il soit lancé). Le communiqué de presse affirme avec un humour sans doute involontaire et dans un français…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux tableaux religieux du XIXe siècle redécouverts à Abbeville

Article suivant dans Brèves : Acquisition d’une esquisse de Vicente López par le Musée des beaux-arts de Pau