L’ENA : nouvelle école du patrimoine ? Contenu abonnés


Dans la plus grande discrétion, le ministre de la Culture a signifié à Amaury Lefébure, conservateur général chargé du Château de Fontainebleau depuis douze ans, qu’il devrait quitter son poste à la fin du mois de juin. La nouvelle a fait grand bruit dans le petit monde des musées et un courrier, signé de tous les syndicats de conservateurs (CGC, CFDT, FSU et CFTC) a été adressé à Renaud Donnedieu de Vabres pour protester contre cette décision, bien que le principal intéressé n’ait pas souhaité qu’une action soit menée pour le défendre.
Le plus grave est à venir. La personne qui devrait être nommée prochainement directeur de Fontainebleau n’est, en effet, ni un conservateur, ni un historien d’art. Il s’agit de Bernard Notari, énarque, actuellement conseiller du Ministre de la Culture pour…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Vaches maigres pour les musées anglais

Article suivant dans Éditorial : Le dépôt légal Internet, une loi de retard