Vente de la collection d’Otto Klaus Preis chez Sotheby’s Contenu abonnés


JPEG - 26.9 ko
Prosper d’Epinay
Buste d’Eugène-Louis Napoléon, le Prince Impérial
Terre cuite patinée - H. 47 cm
Vente Otto Klaus Preis
© Sotheby’s Paris
Voir l'image dans sa page

31/10/05 - Marché de l’art - Paris - Il y a un peu plus de deux ans disparaissait Otto Klaus Preis. Ce collectionneur de talent, à la générosité légendaire, était bien connu du monde de l’art et des musées pour la formidable collection de la seconde moitié du XIXe siècle qu’il avait regroupée dans son hôtel parisien de la Nouvelle Athènes.

Né le 28 juin 1936 à Düsseldorf, Otto Klaus Preis s’installe à Paris à la fin des années 1950 pour rejoindre la maison Nina Ricci où il entre comme dessinateur dans l’atelier de Haute-Couture. Il y fera toute sa carrière.
De la Haute Couture à l’amour de l’art, il n’y avait qu’un…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Appel au mécénat pour l’achat du portrait de Ferdinand d’Orléans par Ingres

Article suivant dans Brèves : Un Portrait d’un Africain par Jan Mostaert entre au Rijksmuseum