Une exposition sur le studio Delton Contenu abonnés


JPEG - 176.1 ko
1. Studio Delton
Le prince impérial sur un poney bai, 1865
Tirage sur papier albuminé - 19 x 22 cm
Paris, Musée Carnavalet

14/12/14 - Exposition - Paris, Musée de la Chasse et de la Nature - Le 5 mars 1860 meurt Alfred De Dreux. Moins d’un an plus tard, en février 1861, naît La Photographie hippique, studio créé par l’homme d’affaire Louis-Jean Delton, qui pendant près d’un demi-siècle photographia tout ce que Paris comptait de cavaliers. Il ne faut voir là qu’une coïncidence qui frappe néanmoins, tant cela ressemble à un passage de relai entre la peinture et la photographie. Certes, le portrait équestre peint subsista après la mort de De Dreux et Delton ne fut pas le premier à figer ainsi des chevaux sur papier albuminé. Mais son entreprise prospéra de telle manière qu’elle…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau de Navez acquis par le Musée des Beaux-Arts de Montréal

Article suivant dans Brèves : Quatre Corot pour la National Gallery