Un tableau volé de Picabia rendu à la ville de Nevers Contenu abonnés


JPEG - 274 ko
Francis Picabia (1879-1953)
La Rivière : bord de la Douceline à Munot
près de La Charité-sur-Loire
, 1906
Huile sur toile - 55 x 46 cm
Nevers, Musée de la Faïence
Photo : Sotheby’s
Voir l'image dans sa page

5/9/12 - Restitution - Nevers, Musée de la Faïence - Volé au Musée de la Faïence de Nevers le 12 janvier 1974, un tableau de Francis Picabia intitulé La Rivière : bord de la Douceline à Munot près de La Charité-sur-Loire est réapparu en juin 2011 à l’occasion d’une vente à Londres. Entré dans les collections en 1935 grâce au don de Victor Bossuat, il fut subtilisé en même temps que Le Châtaigner à Ségalas de Suzanne Valadon qui fut retrouvé à Paris quelques mois plus tard ; le Picabia quant à lui quitta probablement le territoire national rapidement. L’histoire de cette toile est…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Achat d’un portrait du comte Potocki par le château royal de Varsovie

Article suivant dans Brèves : Une allégorie du XIXe siècle pour le Musée espagnol du Romantisme