Témoignage d’une guide-conférencière à propos du Musée Carnavalet Contenu abonnés


D’une guide conférencière, qui souhaite rester anonyme pour des raisons bien compréhensibles (mais dont nous connaissons l’identité car nous nous refusons à publier des courriers non signés de personnes non identifiées), nous avons reçu ce mail, accablant et édifiant, à propos de la fermeture d’une très grande partie du Musée Carnavalet.

JPEG - 64.4 ko

Lectrice assidue de La Tribune de l’Art, je souhaitais vous faire parvenir mon témoignage au sujet du Musée Carnavalet. Guide-conférencier en activité depuis un an et demi à Paris, le Musée Carnavalet fait partie des visites « classiques » qui nous sont demandées régulièrement. C’est en effet un lieu passionnant et d’une richesse incroyable. Afin de préparer au mieux mes visites, je me suis rendue à plusieurs reprises au musée et j’y ai ainsi découvert l’ampleur du désastre. J’ai dû m’y prendre à sept reprises pour parvenir à prendre connaissance d’à peu près l’ensemble des espaces, les salles étant pour plus de la moitié d’entre elles aléatoirement fermées. A ce jour, après neuf visites, je ne suis encore jamais parvenue à entrer dans les salles 128 à 138 (seconde moitié du…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Courrier : Courrier de Georges Maisonneuve à propos de l’Hôtel de la Marine

Article suivant dans Courrier : De la place des Vosges au dépotoir