Signac, les couleurs de l’eau Contenu abonnés


Giverny, Musée des Impressionnismes, du 29 mars au 2 juillet 2013.
Montpellier, Musée Fabre, du 13 juillet au 27 octobre 2013.

JPEG - 85.7 ko
1. Paul Signac (1863-1935)
Port-en-Bessin. Le Catel, 1884
Huile sur toile - 45 x 64 cm
Collection particulière
Photo : D.R.
Voir l'image dans sa page

Lorsque l’on demande, dans une interview au Petit Parisien en avril 19351, à Paul Signac, alors âgé de 71 ans, « Qu’est-ce qui vous a poussé à faire de la peinture ? » il répond « C’est Monet […] ». Monet qui, poursuit-il, détermine sa vocation de peintre le jour de juin 1880 où, encore lycéen, il découvre dans sa première exposition personnelle ses paysages de bord de Seine. Paysages qu’il ne cesse dès lors d’admirer et dont Pommiers en fleur au bord de l’eau constitue en 1932 l’un des derniers enrichissements de sa collection d’œuvres modernes. Voilà tout le propos de l’exposition du musée de Giverny, souligner les liens indéfectibles du maître néo-impressionniste avec l’impressionnisme. Oui, Monet est la révélation de ses jeunes années, mais pas seulement, tout son œuvre porte l’empreinte impressionniste tant cette sensibilité semble être chez Signac une prédisposition naturelle. « Signac, les couleurs de l’eau » aborde cet héritage sous l’angle thématique de la représentation de l’eau, l’un des grands leitmotiv de l’artiste, parfait prétexte aux expérimentations chromatiques. Cinq sections principales, complétées par une section documentaire, riches de près de 130 œuvres de collections publiques et privées, françaises et internationales, reconstituent l’ensemble de la carrière du peintre. Des tous premiers paysages de Port en Bessin du début des années 1880 (ill. 1) aux grandes aquarelles du port d’Ajaccio de 1935, la passion pour la couleur et le plein-air est partout, et l’ampleur des liens tissés entre Signac et l’impressionnisme, évidente.


JPEG - 97.3 ko
2. Paul Signac (1863-1935)
Concarneau. Calme du soir (étude), 1891
Huile sur panneau - 26 x 35 cm
Collection particulière
Photo : D.R.
Voir l'image dans sa page
JPEG - 57.6 ko
3. Paul Signac (1863-1935)
Calme du soir. Opus 220 (allegro maestoso), 1891
Huile sur toile - 64,8 x 81,3…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Fenêtres, de la Renaissance à nos jours Dürer, Monet, Magritte

Article suivant dans Expositions : Félicie de Fauveau (1801-1886), l’amazone de la sculpture