Sculptures baroques italiennes acquises par le LACMA Contenu abonnés


JPEG - 95.4 ko
1. Melchiore Caffà (1636-1667)
Fragment d’un bozzetto pour Le Martyre de saint Eustache
Terre cuite - 27 x 25 x 8 cm
Los Angeles, County Museum of Art
Photo : Galerie Tarantino
Voir l'image dans sa page

10/03/12 - Acquisitions - Los Angeles, County Museum of Art - Le LACMA développe une politique volontaire d’achat de sculptures baroques italiennes puisqu’il s’est enrichi récemment de plusieurs œuvres importantes dans ce domaine où les objets de qualité ne sont pas toujours faciles à dénicher. Nous avions déjà signalé l’acquisition des deux grandes terres cuites de Giovanni Baratta (voir la brève du 7/12/11) et nous complétons cette information avec trois autres sculptures dans ce même matériau achetées en 2011.

Deux d’entre elles ont été acquises à Paris auprès de la galerie Antoine Tarantino.
La première est un fragment d’un bozetto (ill. 1) pour un relief en marbre de Melchiore Caffà dans l’église Sant’Agnese in Agone à Rome1. Cette église, dont la construction fut commandée par le pape Innocent X Pamphili et dont la façade de Borromini donne sur la piazza Navona, est très riche en sculptures. Le relief de l’autel principal est dû à Domenico Guidi tandis que les quatre autels latéraux en marbre ont été réalisés respectivement par Giovanni Francesco Rossi, Ercole Ferrata (terminé par Leonardo Retti) et Antonio Raggi. Caffà fit le modèle du Martyre de Saint Eustache mais ne l’exécuta qu’en partie avant sa mort, et l’œuvre fut terminée par Ferrata et Rossi (ill. 2).
L’histoire de Saint Eustache est contée par Jacques de Voragine dans sa Légende Dorée. Ce soldat romain, qui s’était converti au christianisme avec sa femme et ses deux fils, fut condamné avec sa famille à être jeté aux fauves, mais « le lion se coucha aux pieds des chrétiens, et se retira sans leur faire aucun mal ». C’est cet épisode, avant celui de leur enfermement dans un taureau d’airain chauffé à blanc, qu’a choisi de représenter Melchiore Caffà.


JPEG - 596.6 ko
2. Melchiore Caffà (1636-1667),
Giovanni…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une Sibylle du Guerchin acquise par dation pour les collections anglaises

Article suivant dans Brèves : Cahors se mobilise pour Henri Martin