Restaurations et acquisition au Musée Condé Contenu abonnés


JPEG - 89.3 ko
1. Christophe Huet (1700-1759)
Deux peintures du décor de la chambre
du Prince de Condé
au château de Chantilly (après restauration)
Photo : D. Rykner
Voir l'image dans sa page

12/2/07 – Restaurations et acquisition – Chantilly, Musée Condé – La création en 2005, grâce à S.A. le prince Aga Khan, de la Fondation pour la Sauvegarde et le Développement du domaine de Chantilly qui a remplacé avantageusement l’Institut dans la gestion de ce fleuron du patrimoine français, l’a sauvé définitivement en prenant en charge les travaux lourds, notamment dans le parc. Mais les besoins demeurent immenses et on ne soulignera jamais assez la remarquable activité déployée par le conservateur en chef du musée, Nicole Garnier, pour réunir les financements nécessaires aux restaurations.


JPEG - 41.2 ko
2. Christophe Huet
(1700-1759)
Paysage avec
chien et cygnes

Huile sur toile -
295 x 157 cm
Chantilly, Musée Condé
Photo : RMN/René-Gabriel Ojéda
Voir l'image dans sa page
JPEG - 27.3 ko
3. Christophe Huet
(1700-1759)
Paysage avec
chevreuil et renard

Huile sur toile -
295 x 116 cm
Chantilly, Musée Condé
Photo : RMN/René-Gabriel Ojéda
Voir l'image dans sa page
JPEG - 31.3 ko
4. Christophe Huet
(1700-1759)
Paysage avec
dindons, outardes
et lapins

Huile sur toile -
295 x 116 cm
Chantilly, Musée Condé
Photo : RMN/René-Gabriel Ojéda
Voir l'image dans sa page
JPEG - 41.2 ko
5. Christophe Huet
(1700-1759)
Paysage avec
paon et moutons

Huile sur toile -
295 x 156 cm
Chantilly, Musée Condé
Photo : RMN/René-Gabriel Ojéda
Voir l'image dans sa page
JPEG - 44 ko
6. Christophe Huet
(1700-1759)
Paysage avec bernache,
perroquet et chèvres

Huile sur toile -
295 x 156 cm
Chantilly, Musée Condé
Photo : RMN/René-Gabriel Ojéda
Voir l'image dans sa page

Celle des cinq tableaux de Christophe Huet constituant le décor de la chambre du Prince de Condé, qui vient de s’achever, a ainsi pu être assurée grâce aux Amis du Musée Condé et à la Fondation BNP-Paribas. Les œuvres étaient très dégradées : nombreux soulèvements, encrassement, vernis épais, oxydé et…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Toujours le Rigi (et une acquisition d’une aquarelle de Turner par Plymouth)

Article suivant dans Brèves : La Madeleine de Quentin Metsys accrochée au Louvre