Plusieurs dons importants de Mrs Charles Wrightsman au Metropolitan Museum Contenu abonnés


26/5/12 – Acquisitions – New York, The Metropolitan Museum of Art – Agée de 93 ans, Jayne Wrightsman, veuve de Charles Wrightsman, poursuit toujours la tradition de mécénat que son mari (décédé en 1986) et elle ont toujours mené auprès du Metropolitan Museum.

C’est ainsi que le musée américain vient de recevoir en don un bronze de L’Antico, un tableau de Louis-Léopold Boilly et pas moins de neuf portraits dessinés par Ingres.


JPEG - 52.6 ko
1. Pier Jacopo Alari-Bonacolsi, dit l’Antico (vers 1460-1528)
Le Tireur d’épine
Bronze - 19,7 x 7,5 cm
New York, The Metropolitan Museum of Art
Photo : Metropolitan Museum

La petite statuette de L’Antico reprend l’un des modèles antiques les plus connus, le Spinario ou Tireur d’épines (ill. 1). Ce sujet n’est pas étonnant pour un artiste mantouan, Pier Jacopo Alari Bonacolsi, qui doit son surnom à sa prédilection pour les œuvres exécutées d’après les sculptures grecques et romaines. Le Metropolitan possédait déjà de celui-ci trois petits bronzes parmi lesquels une figure de Pâris dont la belle patine et la dorure de la chevelure sont fort proches de cette nouvelle acquisition.


JPEG - 120.1 ko
2. Louis-Léopold Boilly (1761-1845)
Le public regardant le Couronnement de David au Louvre, 1810
Huile sur toile - 61,6 x 82,6 cm
New York, The Metropolitan Museum of Art
Photo : Metropolitan Museum
JPEG - 30.5 ko
3. Louis-Léopold Boilly (1761-1845)
Le public regardant le Couronnement de David au Louvre, 1810
Détail : Autoportrait de Boilly
Huile sur toile - 61,6 x 82,6 cm
New York, The Metropolitan Museum of Art
Photo : Metropolitan Museum

Le tableau de Louis-Léopold Boilly (ill. 2) représente la foule se pressant au Louvre pour voir Le Sacre de Napoléon qui fut exposé trois fois entre 1808 et 1810. Les visiteurs essayent, grâce à un petit livret qui leur a été distribué, de reconnaître les personnages présents dans l’œuvre de David alors que Boilly, dans une amusante mise en abyme, invite le spectateur de sa propre toile, à identifier certains des personnages peints par…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une Vierge à l’enfant du début du XVIe siècle acquise par le Musée des Beaux-Arts de Tours

Article suivant dans Brèves : La donation Hornstein à Montréal (1)