La polémique autour de la restauration du David de Michel-Ange Contenu abonnés


16/07/03 - Restauration - Florence, Accademia - La bataille fait rage entre experts sur la méthode à utiliser pour nettoyer le David de Michel-Ange (Florence, Accademia). D’un côté, le surintendant pour les arts de Florence, Antonio Paolucci et la directrice de la galerie de l’Académie, Franca Falletti. De l’autre, Agnese Parronchi, la restauratrice qui était en charge du projet et qui a démissionné en avril car elle était en désaccord avec la méthode envisagée. Une pétition, signée par une quarantaine d’historiens de l’art dont Mina Gregori et James H. Beck a été initiée par ArtWatch International, une association qui a pour but de s’opposer aux restaurations qu’elle estime abusives et dont M. Beck est président. La pétition demande à M. Paolucci de surseoir à la restauration, prévue…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Plusieurs expositions importantes dans les musées de Province

Article suivant dans Brèves : La décision de conserver ou de laisser sortir la Madone aux oeillets de Raphaël du Royaume-Uni doit être prise le 27 août