La place de la République laissée à l’abandon par la Mairie de Paris


14/8/11(mis à jour le 5/10/11) - Patrimoine - Paris, Place de la République - Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage. Et s’il le faut, il la lui inocule. C’est exactement ce que fait la Mairie de Paris avec les fontaines se trouvant de part et d’autre du monument à la République sur la place du même nom.
On sait en effet que la Ville a décidé d’y faire de grands travaux, en supprimant une partie des aménagements du XIXe siècle, dont ces deux fontaines ornées de dauphins en bronze (voir l’article). « Les squares sont peu utilisés et désuets » peut-on en effet lire dans le diagnostic réalisé pour justifier cette destruction. Et pour cause. Comme le prouvent nos photos (ill. 1 à 4), la Mairie de Paris ne nettoie pas, volontairement, ces fontaines, les laissant dans un état de saleté honteux qui lui servira ensuite à justifier leur disparition.


JPEG - 109.5 ko
1. Fontaine du square Henri Christiné
Place de la République
26 juillet 2011
Photo : Didier Rykner
JPEG - 162.9 ko
2. Fontaine du square Henri Christiné
Place de la République
30 juillet 2011
Photo : Didier Rykner

JPEG - 579.8 ko
3. Fontaine du square Henri Christiné
Place de la République
6 août 2011
Photo : Didier Rykner
JPEG - 113.1 ko
4. Fontaine du square Henri Christiné
Place de la République
14 août 2011
Photo : Didier Rykner

Manifestement, celles-ci, le 26 juillet (ill. 1), n’avaient pas été nettoyées depuis plusieurs jours, probablement même depuis au moins le 2 juillet, date à laquelle nous avions pris les photographies illustrant notre précédent article. Le square Henri Christiné est ainsi laissé totalement à l’abandon, repaire de clochards et d’ivrognes, les détritus ne s’amassant d’ailleurs pas seulement dans les bassins mais bien sur toute sa surface (ill. 5).
En plein été, une affichette « grand froid » (ill. 6) est toujours placardée à son entrée demandant aux parents de surveiller leur enfant. Evidemment, cela fait bien longtemps qu’aucun enfant ne joue plus dans cet endroit, aucun parent digne de ce nom ne pouvant imaginer y amener sa progéniture.


JPEG - 146.3 ko
5. Square Henri Christiné
Place de la République
14 août 2011
Photo : Didier Rykner
JPEG - 105.1 ko
6. Affichette sur la grille du square Henri Christiné
Place de la République
14 août 2011
Photo : Didier Rykner

« Paris, propre ensemble » : telle est la devise des Services de la propreté de la ville comme on peut le lire sur son site... Pendant ce temps, les touristes viennent prendre des photos du monument. On se demande ce qu’ils peuvent penser de Paris et de son maire qui laisse, au cœur de la capitale, prospérer un tel no man’s land.

Mise à jour du 30 août :


JPEG - 96.4 ko
7. Fontaine du square Henri Christiné
Place de la République
30 août 2011
Photo : Didier Rykner

Manifestement, plus de deux semaines après notre dernier cliché, la Mairie de Paris n’a toujours pas trouvé les moyens de nettoyer et de rendre un peu de dignité aux fontaines de la Place de la République (ill. 7). Le pari est ouvert : combien de temps faudra-t-il encore pour les débarrasser de ce tas de détritus ?

Mise à jour du 5 octobre :

Plus d’un mois après notre dernière mise à jour, la situation ne s’est pas améliorée place de la République, c’est le moins que l’on puisse dire (ill. 8 à 11).
Plus que jamais décidée à vandaliser cet endroit en détruisant les fontaines aux Dauphins, la Mairie de Paris persiste à laisser pourrir la situation afin de pouvoir mieux justifier son scandaleux projet.


JPEG - 181.7 ko
8. Fontaine du square Henri Christiné
Place de la République
3 septembre 2011
Photo : Didier Rykner
JPEG - 160.6 ko
9. Fontaine du square Henri Christiné
Place de la République
15 septembre 2011
Photo : Didier Rykner

JPEG - 173.8 ko
10. Fontaine du square Henri Christiné
Place de la République
21 septembre 2011
Photo : Didier Rykner
JPEG - 134.1 ko
11. Fontaine du square Henri Christiné
Place de la République
5 octobre 2011
Photo : Didier Rykner

Comme le prouvent nos clichés, pris régulièrement depuis juillet, cela fait plus de trois mois que ces fontaines n’ont pas été nettoyées, alors que les espaces verts qui les entourent sont laissés, eux aussi, dans un état de saleté repoussant.
Une nouvelle campagne d’affichage de la municipalité proclame : « Paris met les pollueurs à l’amende ». « On ne peut pas multiplier les interventions à l’infini » affirme François Dagnaud, adjoint à la propreté de Bertrand Delanoë1. Pas un seul nettoyage de ces fontaines en plus de trois mois ? Il faudra que celui-ci nous explique sa notion de l’infini.


Didier Rykner, dimanche 14 août 2011


Notes

1Interrogé par le quotidien gratuit Métro le 21/9/11.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Grâce au National Trust, deux portraits anglais retrouvent leurs manoirs

Article suivant dans Brèves : La Fille de Pêcheur de Jules Breton de retour à Douai