Exclusif : le Louvre rejoindra ses réserves à Liévin Contenu abonnés


JPEG - 39.5 ko
Le Pavillon de l’Horloge se dressera
bientôt à environ deux heures de Paris
Photo : Mbzt - CC BY-SA 3.0.

Jean-Luc Martinez a entendu ses conservateurs mais il n’est pas sûr que la décision qu’il vient de prendre, en plein accord avec une ministre de la Culture enthousiaste, et surtout avec Daniel Percheron, le président du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, leur plaise vraiment.

Admettant pour la première fois qu’il est impossible de séparer les réserves des collections permanentes, le président-directeur du Louvre vient d’annoncer que c’est bien l’intégralité du palais du Louvre qui sera déplacé pierre par pierre à Liévin où il sera reconstruit exactement selon la même disposition qu’à Paris, y compris la pyramide de Peï, qui sera seulement peinte en gris pour ressembler à un terril ! Techniquement, cela ne pose aucun problème nous a affirmé Frédéric Didier, l’architecte en chef des monuments historiques chargé du projet. Et si des éléments étaient détériorés pendant le transfert, nous pourrions les reconstituer à l’identique.
Daniel Percheron est enthousiaste, mais il a déjà prévenu : « Nous sommes d’accord pour financer ce chantier, mais ce sera à hauteur de 50,1%. Nous serons enfin majoritaires ! » Conscient du manque de crédit de l’État, Jean-Luc Martinez a accepté cette condition : « Ainsi, le budget est bouclé : nous avons prévu de louer les collections dans plusieurs expositions itinérantes, partout dans le monde, pendant les travaux, puisque nous n’aurons plus de salles. Nous ne demanderons pas un sou au ministère de la Culture et, en plus, ça fera travailler le bâtiment ! » affirme-t-il fièrement.

Ce projet fait une autre heureuse : Anne Hidalgo. Dans une conférence de presse commune avec Fleur Pellerin, Jean-Luc Martinez et Daniel Percheron, celle-ci a déclaré : « Paris n’a pas besoin du Louvre car les touristes viendront de toute façon voir les belles réalisations que j’ai déjà mises en œuvre comme l’extraordinaire place de la République, le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Musées : Le Louvre installe dans ses salles une boutique de bimbeloterie

Article suivant dans Musées : Louvre : le point sur l’affaire des réserves