Disparitions de Roseline Bacou et Adeline Cacan de Bissy Contenu abonnés


JPEG - 27.1 ko

24/2/13 - Disparitions - Roseline Bacou (ill.) est décédée le 8 février dernier, à l’âge de 89 ans. Entrée en 1949 au Cabinet des dessins du Louvre, après des études universitaires à Montpellier, elle passa toute sa carrière au Louvre avant de la terminer, de 1984 à 1988, à la tête de ce qui est aujourd’hui le département des Arts Graphiques.
Spécialiste d’Odilon Redon auquel elle consacra sa thèse, elle a beaucoup publié sur cet artiste et a organisé en 1956 la première rétrospective qui lui fut dédié. Son action, comme le rappelle Michel Laclotte qui lui rendra hommage dans le prochain numéro de Grande Galerie, fut multiple, tant sur le plan de l’organisation du cabinet des dessins que pour son enrichissement. L’ancien président du Louvre signale notamment son rôle dans la donation…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un portrait d’Abraham de Vries acquis par le Petit Palais à Paris

Article suivant dans Brèves : L’École du Louvre au secours du patrimoine religieux