Deux pastels de Vigée Le Brun préemptés par le Louvre


23/3/14 - Acquisitions - Paris, Musée du Louvre - Le département des Arts Graphiques du Musée du Louvre a préempté pour 52 000 € (hors frais), cet après-midi, chez Versailles-Enchères, deux portraits au pastel d’Élisabeth Vigée Le Brun représentant respectivement Louis-Philippe d’Orléans et Madame de Montesson1.


JPEG - 106.5 ko
1. Élisabeth Vigée Le Brun (1755-1842)
Portrait de Louis-Philippe d’Orléans, 1779
Pastel - 80 x 63 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Versailles Enchères
JPEG - 103.9 ko
2. Élisabeth Vigée Le Brun (1755-1842)
Portrait de Mme de Montesson, 1779
Pastel - 80 x 63 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Versailles Enchères

Comme nous l’apprend le remarquable Dictionary of pastellists before 1800 mis en ligne par Neil Jeffares et manifestement actualisé presque au jour le jour (la vente d’aujourd’hui y est mentionnée), ces œuvres avaient failli être cédées par la même SVV comme anonyme et avec une estimation de 2 à 3000 € le 24 novembre 2013, avant d’être retirées2. Elles sont pourtant signées et datées, au crayon et à droite Mde Lebrun 1779.
Ces pastels étaient donc jusqu’ici inédits. Les quelques informations que nous donnons ici sont tirées de la notice du catalogue de la vente (qui a lui même bénéficié de l’aide de Neil Jeffares).

Louis-Philippe d’Orléans, dit « le Gros », père de Philippe-Égalité et grand-père de Louis-Philippe, avait épousé sa maîtresse Madame de Montesson en 1773 après son veuvage. Mais ce mariage, finalement autorisé par Louis XV, dut rester morganatique et secret, la nouvelle épouse ne pouvant prendre le titre de duchesse d’Orléans. Ces deux portraits sont mentionnés à la date de 1779 dans la « Liste des tableaux que j’avais faits avant de quitter la France en 1789 » établie par Élisabeth Vigée Le Brun dans ses mémoires3(Monseigneur le duc d’Orléans, Madame la marquise de Montesson).
Une version plus petite du portrait du duc d’Orléans (sans pendant), appartenant à une collection particuière, a été exposée au Kimbell Museum de Fort Worth en 1982. Les mêmes modèles de cadres se retrouvant sur d’autres œuvres de la même artiste, il est probable que ceux-ci sont d’origine.

Ces nouvelles acquisitions du Louvre seront sans doute exposées à la rétrospective qui sera consacrée à Madame Vigée Le Brun fin 2015, au Grand Palais à Paris.

English version


Didier Rykner, dimanche 23 mars 2014


Notes

1Merci à Juliette Trey (@JulTrey) pour ses tweets qui nous ont appris ces achats, quasiment en direct.

2Lot n° 117, mais la référence a été enlevée du site de Versailles-Enchères.

3Élisabeth Vigée Le Brun, Souvenirs, texte établi, présenté et annoté par Geneviève Haroche-Bouzinac, Honoré Champion, Paris, 2008.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Acquisition, exposition, mécénat : nouvelles du Musée de Picardie

Article suivant dans Brèves : Le coeur d’Anne de Bretagne exposé à Blois