Des dessins des Cozens, père et fils, entrent au Louvre Contenu abonnés


Cet articles est actuellement réservé aux abonnés.

JPEG - 30.2 ko
1. John Robert Cozens (1752-1797)
L’Aiguille verte entre Chamonix et Martigny
Aquarelle - 44 x 61,5 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Sotheby’s Londres

27/12/06 - Acquisitions - Paris, Louvre - 2006 est décidément une année anglaise pour le Louvre. Après la réussite de l’exposition Hogarth et les acquisitions du premier Blake (voir brève du 3/5/06) et du John Martin (voir brève du 13/12/06), le département des Arts Graphique vient de combler, coup sur coup, l’absence de dessin d’Alexander Cozens (1717-1786) et de son fils John Robert Cozens (1752-1797). La place essentielle dans l’art britannique du XVIIIe siècle de ces deux artistes a toujours été reconnue, mais elle est aujourd’hui resituée de façon plus générale dans l’histoire du paysage européen de la seconde moitié du XVIIIe…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Restauration de La descente de Croix de Charles Le Brun

Article suivant dans Brèves : Exposition des tableaux caravagesques de la collection Koelliker