Découverte du peintre Miquel Bestard (1592-1633) à Palma de Majorque Contenu abonnés


JPEG - 41.3 ko
1. Miquel Bestard (1592-1633)
Saint Antoine abbé
Huile sur toile - 176 x 136 cm
Majorque, collection particulière
Photo : Jaume Gual-Sa Nostra
Voir l'image dans sa page

30/3/07 – Exposition– Palma de Majorque, Centre de Cultura « Sa Nostra » – Après les monographies sur les artistes majorquins Guillem Mesquida et Miquel Pont Cantallops (voir l’article), Marià Carbonnel Buades approfondit à nouveau son investigation de la période baroque aux Baléares en ressuscitant la carrière du principal peintre actif dans le premier tiers du XVIIe siècle, Miquel Bestard i Cirer (1592-1633)1, mort prématurément. Il est l’auteur de deux groupes d’œuvres bien distinctes, conservées dans les églises et monuments de la région. Des peintures religieuses déjà répertoriées sous son nom, mais aussi un…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un important legs d’aquarelles anglaises pour le Courtauld Institute

Article suivant dans Brèves : Quand l’Etat ne respecte pas les règles qu’il a lui même fixées