A propos de quelques publications récentes sur la peinture espagnole Contenu abonnés


Auteur : Marià Carbonell i Buades

Il est impossible de suivre les innombrables publications d’histoire de l’art qui paraissent en Espagne. Cet article se penche sur quelques exemples des recherches assez pointues parues ces dernières années dans le domaine de la peinture espagnole.

La décentralisation très poussée du pays permet, à l’instar de ce qui se passe en Italie, un foisonnement de monographies sur des artistes provinciaux, mais a contrario leur diffusion reste locale et parfois très confidentielle. La plupart du temps, elles sont difficiles à trouver, même dans des villes comme Madrid ou Barcelone, bien que certaines d’entre elles soient vendues sur les librairies en ligne. Citons quelques exemples de ces recherches assez pointues parus ces dernières années :

jpg-couverture_cantallop-jpgMarià Carbonell i Buades, Miquel Pont Cantallops 1678-1755 un pintor llorenci entre Mallorca i Roma , Ajuntament de Sant Llorenç des Cardassar et Consell de Mallorca, 2005, 108 p. en majorquin, ISBN. 84-609-6851-0.

En 2005, six ans après une monographie sur Guillem Mesquida, l’historien de l’art Marià Carbonell publie celle d’un autre artiste baroque de l’archipel des Baléares, Miquel Pont Cantallops. Alors que la péninsule et Palma sont enflammées par la Guerre de Succession d’Espagne, de nombreux peintres majorquins complètent leurs formations en Italie. Parmi eux, Miquel Pont est le seul, à Rome, à participer aux concours de l’Académie de Saint-Luc, d’ailleurs avec un certain succès, entre 1703 et 1706 (quatre dessins sont encore conservés par l’institution romaine). Comme beaucoup d’élèves, il baigne dans un milieu très marqué par l’influence classique de Maratti, et semble plus particulièrement se rapprocher de Luigi Garzi. On perd de vue le jeune artiste jusqu’à son retour, attesté en 1711 (mais sans doute rentre plus tôt, dès 1709). En 1713, il réalise le cycle de la chapelle du Sant Crist à l’église Sant Jaume de Palma : des grands formats sur le thème de la Passion, au clair-obscur très contrasté, mêlant un réalisme…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Jean-Pierre Péquignot

Article suivant dans Publications : Les classiques de l’art