Dation de cinq œuvres de Stanley Spencer au Fitzwilliam Museum Contenu abonnés


JPEG - 141.5 ko
1. Stanley Spencer (1891-1959)
John Donne arrivant au Ciel, 1911
Huile sur toile - 37 x 40,5 cm
Cambridge, The Fitzwilliam Museum
Photo : DACS, London
Voir l'image dans sa page

10/1/14 - Acquisition - Cambridge, Fitzwilliam Museum - Le Paradis a des airs de campagne anglaise. C’est du moins l’apparence que lui donne Stanley Spencer dans une œuvre de jeunesse montrant le poète et prédicateur John Donne arrivant au Ciel (ill. 1). Il passe devant des hommes en prière, les mains jointes et le regard levé dans toutes les directions, exprimant l’universalité du Ciel, dans un paysage qui ressemble aux alentours de Cookham où grandit l’artiste ; il y peignit d’ailleurs un certain nombre de paysages. Le jeune Spencer, qui possédait les Sermons de Donne offerts par ses amis Gwen et Jacques Raverat, réalisa ce tableau en 1911, alors qu’il était encore à la Slade School of Art. Il le présenta dans la seconde exposition dite post-impressionniste de 1912 aux Grafton Galleries, aux côtés d’œuvres de Cézanne, Matisse ou de Picasso et de quelques jeunes Britanniques considérés comme les héritiers du mouvement français : Bernard Adney, Vanessa Bell, Frederick et Jessie Erchells, Duncan Grant ou Roger Fry... Un dessin en lien direct avec cette peinture est passé dans une vente de Sotheby’s le 11 novembre 2009 à Londres. Cette mise en scène d’un événement religieux dans un cadre rural anglais se retrouve dans d’autres de ses œuvres d’avant guerre comme Zacharie et Élisabeth (Londres Tate Gallery).

Cette toile fait partie d’un groupe de cinq œuvres de Stanley Spencer (1891-1959) qui ont fait l’objet d’une dation (acceptance in lieu) et ont rejoint en novembre dernier le Fitzwilliam Museum de Cambridge. Elles appartenaient au graveur sur bois Gwen Raverat, épouse du peintre Jacques Raverat et petite-fille de Charles Darwin. Elles sont ensuite passées entre les mains de leur fille, Sophie Gurney décédée en 2011, avant de rejoindre le musée. Leur valeur totale étant supérieure à la…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Vincent Pomarède quitte le département des peintures du Louvre

Article suivant dans Brèves : Hôtel de la Marine : Le CMN remplace le Louvre