Courrier de Céline de Potter à propos du débat sur la restauration des monuments historiques Contenu abonnés


Il est bien difficile lorsque l’on n’est encore qu’une jeune étudiante en histoire de l’art, préparant par ailleurs le concours de conservateur du patrimoine, de prendre part à un débat dans lequel, je pense, il faudrait l’avis de personnes de terrain et/ou d’expérience pour avancer (celui de Monsieur Roland Recht en tout premier lieu, puisqu’il est à l’origine de l’assertion qui nous occupe).
Cependant, il est tout aussi difficile de se taire lorsque l’on touche à ce qui est, à mon avis, l’un des principaux enjeux de l’histoire et de la conservation de l’art aujourd’hui, à savoir la transmission d’un patrimoine dont nous sommes tous convaincus ici de l’importance et du bien-fondé. Tout d’abord je voudrais préciser que les conservateurs des monuments historiques, peut-être moins présents…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Courrier : Courrier d’Olivier Poisson, en réaction à la brève du 8/10/05 à propos des architectes des monuments historiques

Article suivant dans Courrier : Courrier d’Anne Vuillemard répondant à Olivier Poisson (suite du débat sur les Monuments Historiques)