Cinq ventes de dessins aux enchères cette semaine à Paris Contenu abonnés


6/4/08 – Paris, Marché de l’Art – Toujours pour accompagner la semaine du dessin, les jours qui viennent verront l’organisation de pas moins de cinq ventes à Paris.


JPEG - 59.1 ko
1. France, début du XIXe siècle
Napoléon avec l’allégorie de la Renommée et l’allégorie de Rome
tenant Napoléon II dans ses bras

Craie noire, plume, encre brune, lavis brun,
rehauts de blanc - 29,5 x 36,2 cm
Vente Christie’s Paris, 10 avril 2008
Photo : Christie’s Paris
Voir l'image dans sa page
JPEG - 58.2 ko
2. Gilles-Marie Oppenordt (1672-1742)
Projet de panneau décoratif
Plume, encre brune, aquarelle, rehauts de blanc -
35,1 x 44,4 cm
Vente Christie’s Paris, 10 avril 2008
Photo : Christie’s Paris
Voir l'image dans sa page

Christie’s, à côté de très belles feuilles par François Desportes (Un épagneul se retournant vers la gauche), Géricault (Etude d’un bœuf tête baissée) ou Gustave Doré (La Marseillaise), présente plusieurs dessins anonyme remarquables qui devraient intriguer les historiens de l’art.
Le premier dû à un artiste italien du XVIe siècle, est préparatoire à une peinture murale de la galerie de Troie au château d’Oiron, rare exemple de décoration profane de cette époque conservée en France. Le catalogue souligne à juste titre que le style manifestement italien conforte l’hypothèse d’une origine transalpine de son auteur, évoquée notamment par Dominique Cordellier [ce dessin a été acquis par le Louvre, voir brève du 12/4/08]. Une Fuite en Egypte, également anonyme, pose elle aussi un irritant problème d’attribution, certaines parties faisant penser à Boucher et son école tandis que d’autres évoquent plutôt Domenico Piola. Enfin, une superbe allégorie napoléonienne sans doute française, peut faire également penser à Andrea Appiani (ill. 1).
Mais le chef-d’œuvre de la vente Christie’s n’est pas anonyme et est bien français : il s’agit d’une aquarelle représentant un Projet de panneau décoratif d’une fraîcheur exceptionnelle, due à Gilles-Marie Oppenordt (ill. 2).

JPEG - 84.5 ko
3. Pierre-Paul Prud’hon (1758-1823)

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux expositions pour ouvrir la Semaine du Dessin

Article suivant dans Brèves : Acquisition d’une marine de Jan van de Cappelle par le Mauritshuis