Au-delà du maître. Girodet et l’Atelier de David Contenu abonnés


Montargis, Musée Girodet. Jusqu’au 31 décembre 2005

JPEG - 69.2 ko
1. Anne-Louis Girodet-Trioson (1767-1824)
Portrait du Docteur Trioson donnant
une leçon de géographie
à son fils
Huile sur toile - 101 x 79 cm
Montargis, Musée Girodet
Voir l'image dans sa page

Depuis le 20 septembre dernier et jusqu’au 31 décembre se déroule au Musée Girodet, à Montargis, une très importante exposition… Entendons nous bien sur le mot importante, je parle ici non pas en nombre d’œuvres - soixante-dix tout de même, rassemblant académies, scènes d’histoire, paysages et portraits - mais dans ce que cette exposition va apporter à la notoriété de Girodet l’artiste et Girodet le lieu. En présentant cette très juste sélection de dessins et de peintures de jeunesse des meilleurs élèves de David qu’étaient Gros, Gérard, Fabre, Isabey, Wicar et Girodet, le nouveau conservateur du musée éponyme du dernier artiste cité, Richard Dagorne, ne fait pas coup double mais multiplie les mises en lumière qui éclairent en ce moment même l’épicentre artistique de Montargis. Si un certain parisianisme voit en cette exposition « de province » un complément certes intéressant au bulldozer Girodet au Louvre : la Rétrospective Evénement, c’est que sans aucun doute il n’a pas fait et ne fera pas le voyage ô combien fastidieux d’une bonne heure de route, en automobile ou en chemin de fer…Et cela est bien dommage, car cette réunion sensible d’œuvres dont la variété nous émerveille, nous laisse après la visite comme un sentiment de bien avoir compris. Ce simple chemin, vrai petit labyrinthe qu’est Au-delà du Maître, nous fait voyager de manière serpentine à travers sa douce lumière et son accrochage classique et léger, dans un univers proche de celui des contes, c’est comme si ici, la lecture des œuvres n’était pas une formule toute faite mais une réalité, celle qui nous rend avant tout plus sensible qu’érudit. Et pour l’érudition il nous faut tranquillement savourer le très remarquable catalogue de l’exposition qui suit à la page l’itinéraire physique emprunté par le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Girodet 1767-1825

Article suivant dans Expositions : Caravaggio y la pintura realista europea. De Herrera à Velásquez. El primer naturalismo en Sevilla