A propos des panneaux publicitaires à Venise Contenu abonnés


Nous avons reçu ce courrier à propos de notre article sur les panneaux publicitaires à Venise. Il confirme des informations que nous avions obtenues après la publication de celui-ci.

JPEG - 71.6 ko
Publicité sur la façade du Musée Correr (17/10/10)
En place depuis deux ans, elle ne recouvre aucun travaux
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Votre article, qui fait écho à ceux publiés à la suite de la pétition récemment lancée par Venice in Peril, concernant les panneaux de publicité géants défigurant plusieurs des plus importants édifices de Venise, nécessite peut-être quelques précisions. Et d’abord quant aux affirmations de la Municipalité, qui justifie cette stratégie comme étant un mal nécessaire afin de financer la restauration de ces bâtiments ; stratégie ayant aussi pour effet pervers d’allonger à outrance la durée des travaux entrepris.
En effet, plusieurs édifices sont recouverts de publicités alors que nulle restauration n’y a été entreprise. C’est le cas du…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Courrier : Réponse de José Gonçalves à l’article de Moana Weil-Curiel

Article suivant dans Courrier : Débat autour d’un Velazquez