Versailles : ne nous trompons pas de scandale Contenu abonnés


JPEG - 110.3 ko
Hôtel du Grand Contrôle
12, rue de l’Indépendance Américaine
Versailles
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

De nombreux lecteurs nous ont envoyé des mails pour s’indigner de l’affaire : le château de Versailles envisage de confier à un opérateur la création d’un hôtel de luxe dans l’hôtel du Grand Contrôle, qui dépend de l’établissement public.

Or il se trouve que l’histoire n’est pas nouvelle même si, apparemment, elle n’avait pas encore abouti alors que l’hôtel devait ouvrir en 2011. Nous lui avions consacré un article ici même.
Cela n’a, pour nous, rien de choquant. Nous expliquions en effet à quelles conditions un hôtel pouvait s’installer dans un monument historique sans dommage. Il se trouve que l’hôtel du Grand Contrôle, qui n’a jamais été visitable, qui ne…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : L’urbanisme parisien désormais dépourvu de protection véritable

Article suivant dans Éditorial : Fondation Abbeville-Patrimoine : un oxymore ?