Primatice à Chaalis Contenu abonnés


Auteur : Sous la direction de Jean-Pierre Babelon

jpg-couverture_primatice_chaalis-jpgÀ l’ample rétrospective que le Louvre a consacrée au Primatice en 2003, il manquait un chapitre d’importance, nécessairement difficile à évoquer de façon satisfaisante à cette distance : les décors à fresque que le Bolonais dirigea et réalisa en partie à Chaalis, pour le compte d’Hippolyte d’Este, qui en était l’abbé. Le fastueux cardinal de Ferrare, fils de Lucrèce Borgia, fit donc travailler le peintre des rois de France en lui confiant une partie des murs de sa chapelle privée.

Le bel ouvrage des très actives éditions Nicolas Chaudun rend pleinement justice à cet ensemble décoratif un peu négligé et sur lequel une récente restauration attire à nouveau le regard. Autant qu’aux leçons de cette campagne spectaculaire, le livre s’intéresse à l’histoire plusieurs fois séculaire du domaine…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Réponse de Véronique Burnod à notre article sur son ouvrage Le tableau disparu. A la recherche de La Dormeuse de Naples de Jean-Auguste-Dominique Ingres

Article suivant dans Publications : Introduction à la haute école de l’art de la peinture