Nommée pour son absence de compétence scientifique ? Contenu abonnés


JPEG - 27 ko
Le Musée Picasso
Photo : LPLT / Wikimedia Commons
Voir l'image dans sa page

Soyons clair : pour de nombreuses raisons, notamment pour sa politique de location d’œuvres menée tous azimuts et qui avait commencé avant même le début des travaux du Musée Picasso, nous ne pleurerions pas le départ d’Anne Baldassari, si les révélations récentes du Figaro se révélaient exactes.
Les divers articles parus dans la presse (La Croix, Libération...) vont dans le même sens : il est peu probable que celle-ci soit un jour regrettée.

Mais, toujours dans Le Figaro, on apprend que Laurence Engel, directrice de cabinet d’Aurélie Filippetti, est candidate à sa succession et que l’établissement serait fusionné avec le Centre Pompidou. Cela confirmerait que ce musée n’avait pas la taille critique nécessaire…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Que d’occasions manquées !

Article suivant dans Éditorial : Anne Hidalgo favorable à l’open data : et les photos d’œuvres ?