Maastricht 2012, la vingt-cinquième édition de la TEFAF Contenu abonnés


JPEG - 107.3 ko
1. Tilman Riemenschneider (vers 1460-1531)
L’Annonciation, vers 1520-1525
Albâtre - 32 x 21,5 x 4 cm
Daniel Katz Ltd
Photo : Daniel Katz Ltd

La foire de Maastricht fête son vingt-cinquième anniversaire. A cette occasion pourtant, la section de peinture ancienne que nous privilégions en général chaque année nous a semblé un peu moins attrayante que pour les éditions précédentes. Un niveau excellent bien sûr, comme d’habitude, mais sans les quelques œuvres un peu exceptionnelles qui ajoutent à l’excitation des visiteurs. Que beaucoup de tableaux soient déjà connus pour avoir été exposés souvent ces dernières années ne saurait être rédhibitoire pour un amateur – il est difficile de renouveler totalement le fonds d’une année sur l’autre - mais certains étaient exposés exactement au même endroit que l’année dernière, ce qui donnait parfois une impression de déjà-vu un peu étrange.

Mais la TEFAF est d’une telle richesse que cette très relative déception nous a donné l’occasion de passer davantage de temps dans la section des objets d’art et de mieux regarder les sculptures, et dans ces domaines les œuvres magnifiques sont légion.
Chez Daniel Katz, on pouvait admirer un très rare relief en albâtre ayant conservé en partie sa polychromie, œuvre tardive d’un des plus grands sculpteurs allemands, Tilman Riemenschneider représentant L’Annonciation (ill. 1).


JPEG - 105.4 ko
2. Alessandro Algardi (1598-1654)
Le Christ tombant sous la croix
Terre cuite - 17,5 x 24,2 cm
Stair Sainty
Photo : Stair Sainty
JPEG - 93.8 ko
3. Ercole Ferrata (1610-1686)
La Foi, vers 1660/65
Terre cuite - H. 40 cm
Kunsthandel Sascha Mehringer
Photo : Kunsthandel Sascha Mehringer

La sculpture baroque était très bien représentée, notamment avec plusieurs terres cuites romaines de grande qualité, parmi lesquelles nous avons particulièrement admiré un Christ portant sa croix de l’Algarde (ill. 2), chez Stair Sainty, modèle pour un bronze connu à de très nombreux exemplaires, et un projet de monument au cardinal Lelio…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Marché de l’art : A propos du Hibou de Friedrich, une interview de Bertrand Talabardon et Bertrand Gautier

Article suivant dans Marché de l’art : Salon du Dessin 2012