L’Idéal Art nouveau. Collection majeure du musée départemental de l’Oise


Evian, Palais Lumière, du 12 octobre 2013 au 12 janvier 2014.

En proie à une rénovation qui n’en finit plus depuis 1997, l’ancien Palais des Evêques-Comtes de Beauvais qui abrite le musée départemental de l’Oise est en grande partie fermé et ne présente qu’une partie réduite de ses collections depuis bien trop longtemps. Un peu plus de 160 de ses œuvres du tournant du XXe siècle, invisibles en son sein, sont exposées « hors les murs » au Palais Lumière d’Evian jusqu’au 12 janvier. Si le titre de l’exposition L’Idéal Art nouveau est peu représentatif des œuvres qui y sont déployées - tout autant Art nouveau que symbolistes et nabis - le sous titre Collection majeure du musée départemental de l’Oise précise bien mieux son ambition, mettre en valeur une collection emblématique du musée. Il ne s’agit donc pas pour Josette Galiègue, commissaire de l’exposition et directrice du musée de Beauvais, de présenter l’Art nouveau stricto sensu, mais de réunir différents mouvements stylistiques qui se développent concomitamment à l’époque de l’Art nouveau en France mais aussi en Belgique, en Angleterre et en Allemagne. A l’instar de la constitution de la collection permanente du musée, l’idée est de construire autour de pièces phares purement Art nouveau un ensemble cohérent de la même période mais pas exclusivement de même style.


JPEG - 86.5 ko
1. Gustave Serrurier-Bovy (1858-1910)
Salle à manger de l’hôtel Bauwens à Bruxelles, 1897-1899
Vue d’ensemble avant fermeture du palais renaissance
pour rénovation en 1997
Beauvais, musée départemental de l’Oise
Photo : Musée départemental de l’Oise/Jean-Louis Bouché
JPEG - 89.6 ko
2. Henri Bellery-Desfontaines (1867-1909)
Salle à manger du Docteur d’Herbécourt, 1909-1911
Reconstituée dans le musée de l’Oise en 1981
Vue d’ensemble avant fermeture du palais renaissance
pour rénovation en 1997
Beauvais, musée départemental de l’Oise
Photo : Musée départemental de l’Oise/Georges Loëffel

Ce sont d’abord les reconstitutions des salles à manger Art nouveau de l’architecte-décorateur belge Gustave Serrurier-Bovy (ill. 1) et…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :




Tip A Friend  Envoyer par email
imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Dürer. Maître allemand

Article suivant dans Expositions : Géricault. Images de vie et de mort