Breaking the mold : sculpture in Paris from Daumier to Rodin Contenu abonnés


New Brunswick, Voorhees Zimmerli Art Museum, du 23 octobre 2005 au 12 mars 2006.

Une heure de train sépare New York de New Brunswick et de l’université d’Etat du New Jersey que cette ville abrite, la Rutgers University. Distance aisément franchie, au départ de Pen Station, à travers les friches industrielles autour de l’aéroport de Newark et les petites villes de la banlieue du New Jersey, pour découvrir en ces lieux l’une des plus singulières collections d’art français de la seconde moitié du XIXe siècle réunie au sein du Voorhees Zimmerli Art Museum.

Le Zimmerli Museum, initialement connu sous le nom de Rutgers University Art Gallery, s’est véritablement forgé une identité grâce à la volonté de Phillip Dennis Cate, qui en a assuré la direction depuis 1970. Faisant fi des modes, l’homme s’intéresse à un XIXe siècle alors déconsidéré. L’idée du musée d’Orsay n’émerge pas encore et un grand nombre des richesses qui le composent aujourd’hui dorment dans les caves du Louvre et des musées de province. Dennis Cate, que sa nationalité américaine met à l’abri des coteries s’intéresse alors à ce qui est considéré par beaucoup des conservateurs français comme des productions mineures. Il parcourt la France des greniers et des brocanteurs pour découvrir les perles qui font désormais la fierté du Zimmerli Museum. Trente cinq ans de passion lui ont permis de construire ce lieu et d’en asseoir la réputation. Dennis Cate vient de prendre sa retraite bien méritée, qu’il partagera entre New York et ses deux domiciles français, à Paris et dans le sud-ouest de la France, à quelques minutes de chez Henri de Toulouse-Lautrec, l’un des artistes qu’il admire le plus.

Réunissant près de trois cent cinquante oeuvres, l’exposition Breaking the mold : sculpture in Paris from Daumier to Rodin est, selon son propre mot, le « swan song » de Dennis Cate. Elle s’affirme comme un panorama des questions esthétiques et techniques que se posèrent les sculpteurs à Paris entre 1832 et le début du XX e siècle. Autour des productions majeures et bien connues, s’intègrent les…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Self Portrait. Renaissance to Contemporary

Article suivant dans Expositions : Americans in Paris, 1869-1900