Montpellier, Musée Fabre

Articles

  • Le voyage en Italie de Louis Gauffier

    Comme presque chaque année, le Musée Fabre est cet été une des destinations recommandées pour les amateurs d’art, avec une nouvelle rétrospective dédiée à un artiste mal connu. Cette fois néanmoins, il ne…

    Contenu abonnés
  • Un tableau de Filippo Vitale offert au Musée Fabre

    À peine avions nous publié un article sur les dernières acquisitions du Musée Fabre de Montpellier qu’un commentaire d’un de nos lecteurs avisés nous apprenait que nous avions manqué une œuvre…

    Contenu abonnés
  • La beauté en partage - 15 ans d’acquisitions au musée Fabre

    Quel musée français pourrait organiser une exposition rien qu’avec ses acquisitions récentes (sur les quinze dernières années) en remplissant toutes ses salles d’expositions temporaires et plus encore,…

    Contenu abonnés
  • Un rare tableau de Pauline Gauffier pour le Musée Fabre

    Un chat emporte un oiseau dans sa gueule, sur le bord d’une fenêtre, tandis qu’une femme s’indigne de cette prédation et qu’une petite fille à genou, près de la cage, se désespère de la mort du petit…

    Contenu abonnés
  • Trois nouvelles œuvres pour le Musée de la Vie romantique

    Un tableau, un dessin et un bronze ont récemment rejoint les collections de l’ancien hôtel Scheffer-Renan et sont d’ailleurs actuellement exposés - à l’exception, évidemment, de la feuille de…

    Contenu abonnés
  • Un tableau d’Hortense Haudebourt-Lescot acquis par Montpellier

    Au Salon de 1819, Mademoiselle Lescot exposa Le Meunier, son fils et l’âne, un tableau peint d’après la fable de La Fontaine et préempté aujourd’hui par le Musée Fabre, dans la vente Ader à l’Hôtel…

    Contenu abonnés
  • Une esquisse de plafond d’Eugène Devéria pour le Musée Fabre

    Le tableau était chez Jacques Sargos, galerie L’Horizon Chimérique à Bordeaux, mais non identifié. Olivia Voisin, directrice des musées d’Orléans et spécialiste d’Eugène Devéria, a pu identifier son…

    Contenu abonnés
  • Une grande nature morte montpelliéraine acquise par le Musée Fabre

    Quelques mois après avoir préempté un grand trompe-l’œil de Jean Coustou chez Fraysse à l’hôtel Drouot, le Musée Fabre vient d’annoncer l’acquisition d’une nouvelle nature morte réalisée à la fin du XVIIIe…

    Contenu abonnés

Rubriques

Aucune rubrique