Contenu abonnés

Une donation menace le Musée des Beaux-Arts de Tours

3 3 commentaires
1. Jardin de l’Archevêché et Musée des Beaux-Arts de Tours
Photo : Véronique Dujardin
Voir l´image dans sa page

« L’incroyable donation faite au musée des Beaux-Arts » de Tours. Le titre est de La Nouvelle République. Et les qualificatifs élogieux se multiplient : « exceptionnelle » (autre article de La Nouvelle République mais aussi Le Figaro), « incroyable » (la Tribune de Tours), « généreuse » pour 37° Mag, magazine en ligne (et « exceptionnelle » dans le corps du texte), « extraordinaire » si l’on en croit Connaissance des Arts… Il est vrai que les chiffres peuvent donner le tournis aux personnes les moins informées : 1200 œuvres d’art, 20 millions d’euros. Et, cerise sur le gâteau, le généreux donateur, Léon Cligman, un industriel de la région âgé de 96 ans, donne 5 millions d’euros de plus pour construire un nouveau bâtiment. Que demander de plus ?

Pourtant, dès l’énoncé de cette donation fait par la Ville de Tours il y a cinq jours à l’occasion d’une délibération en conseil municipal (voir la vidéo), celle-ci pose de nombreuses questions. Que contient-elle exactement, quels chefs-d’œuvre ? Nous avons interrogé la municipalité de Tours, qui ne nous a pas répondu, le ministère de la Culture qui nous a dit être actuellement en négociation avec la ville de Tours et ne pas souhaiter répondre et, enfin, nous avons contacté le donateur mais on nous a dit que celui-ci ne souhaitait pas s’exprimer. Parmi les questions que nous avons posées, ou voulu poser, il y avait celle-ci, apparemment fort simple : « quelles sont les vingt œuvres les plus importantes » ? On ne le saura pas. Des noms d’artistes circulent, donnés lors du conseil municipal (des peintures de Caillebotte, Corot, Delaunay, Derain, des sculptures de Degas, Germaine Richier, des dessins de Delacroix), ou par la presse (La Nouvelle République ajoute les noms de Henri de Toulouse-Lautrec, Maurice de Vlaminck pour les peintures, César pour les sculptures, Jean-Baptiste Carpeaux et Kees van Dongen…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.