Contenu abonnés

Peintures récemment acquises par Versailles

Julie Demarle

9/11/18 - Acquisitions - Versailles, Musée national du château - Après le mobilier et les objets d’art récemment acquis par le musée national du château de Versailles, nous nous intéressons aux peintures entrées dans ses collections en 2018.


1. Marie Leszczynska (1703-1768) avec la collaboration de
Henry-Philippe-Bon Coqueret (actif à Versailles entre 1761 et 1776)
Jean-Martial Frédou (1710-1795)
Jean-Philippe de La Roche (actif à Versailles dans les années 1750)
Prévost (actif à Versailles entre les années 1740 et 1760)
sous la direction d’Etienne Jeaurat (1699-1789)
Le cabinet des Chinois, 1761
La foire de la ville de Nankin
Huile sur toile - 70,2 × 92,2 cm
Versailles, Château de Versailles
Photo : Château de Versailles-RMN/Christophe Fouin
Voir l´image dans sa page

En début d’année, Versailles a acheté de gré à gré en collection privée huit toiles d’un cycle réalisé pour le Cabinet des Chinois de Marie Leszczynska à Versailles, qui vint remplacer, quatorze ans après, son premier Cabinet Chinois installé en 1747. Cinq peintres du Cabinet du roi, Henri-Philippe-Bon Coqueret, Jean-Martial Frédou, Jean-Philippe de La Roche, Prévost et Etienne Jeaurat, s’attelèrent, avec la collaboration de la reine elle-même, aux toiles qui furent encastrées dans des lambris. A la mort de Marie Leszczynska en 1768, elles furent léguées par testament à sa dame d’honneur, Anne Claude Louise d’Arpajon, comtesse de Noailles. Elle remonta l’ensemble du Cabinet des Chinois - peintures, boiseries et glaces - dans un pavillon qu’elle fit spécialement construire dans le jardin de son hôtel de Noailles-Mouchy, rue Saint-Dominique à Paris. Au milieu du XIXe siècle, le cycle fut de nouveau déposé et transféré au château de Mouchy dans l’Oise. En réalité, seulement cinq des toiles initiales furent remontées (ill. 1 à 5), dont quatre très certainement mises au rectangle à cette occasion [1], les trois autres étant probablement déjà trop endommagées pour être de nouveau manipulées.…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.