Les apôtres de Louviers restaurés !

1. Nef de l’église Notre-Dame de Louviers
avec les apôtres restaurés
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page

13/7/18 - Patrimoine - Louviers, église Notre-Dame - Nous avions à plusieurs reprises signalé l’état désastreux des apôtres sculptés de l’église Notre-Dame de Louviers, abandonnés dans la nef, ligotés aux piliers, une sculpture brisée dans un bas-côté [1]. Le dernier article était ironique devant la lenteur de la réaction de la DRAC. Nous étions alors en août 2016, il y a deux ans.

C’est donc avec joie que l’on peut annoncer ici la très bonne nouvelle : ces sculptures viennent d’être restaurées (le chantier a duré cinq mois, de janvier à juin de cette année), apparemment fort bien, par Camille Giordani, de l’atelier Giordani spécialisé notamment dans la restauration des sculptures polychromes, sous la direction de Sylvie Leprince, conservatrice des monuments historiques. Si la DRAC (qui a apporté 40% du financement) et la ville ont mis du temps à réagir, reconnaissons que le travail semble remarquablement bien fait (nous ne le connaissons pour l’instant que sur photos [2]). Les œuvres ont été nettoyées, consolidées, recollées pour celle qui était brisée et remises en place en haut des piliers. La polychromie des sculptures est assez bien conservée et l’effet d’ensemble est saisissant (ill. 1 à 13).


2. France, XVIe siècle
Saint Matthieu
Pierre polychrome
Louviers, église Notre-Dame
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page
3. France, XVIe siècle
Saint Simon (?)
Pierre polychrome
Louviers, église Notre-Dame
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page

4. France, XVIe siècle
Saint Barthélémy
Pierre polychrome
Louviers, église Notre-Dame
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page
5. France, XVIe siècle
Saint Jacques le Mineur
Pierre polychrome
Louviers, église Notre-Dame
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page

6. France, XVIe siècle
Saint Thomas
Pierre polychrome
Louviers, église Notre-Dame
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page
7. France, XVIe siècle
Saint Paul
Pierre polychrome
Louviers, église Notre-Dame
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page

Comme nous le disions dans notre premier article, ces sculptures étaient réputées venir de la Chartreuse de Gaillon. Après leur étude et leur restauration, il semble que cette hypothèse ne repose sur rien. L’origine de ces œuvres, qui datent probablement du dernier quart du XVIe siècle, n’est pas identifiée. Elles reposent sur des consoles plus tardives, qui dateraient pour l’essentiel du XVIIe siècle, époque à laquelle elles ont pu être installées dans la nef. Espérons qu’une publication scientifique leur sera consacrée car même si elles sont moins belles que celles de Gaillon (par exemple à celles que nous avions pu voir dans l’exposition d’Évreux l’an dernier - voir l’article), ces œuvres restent néanmoins de bonne qualité. Remarquons enfin que l’identification de chaque apôtre n’est pas sûre, certains étant difficilement identifiables.


8. France, XVIe siècle
Saint Pierre
Pierre polychrome
Louviers, église Notre-Dame
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page
9. France, XVIe siècle
Saint André
Pierre polychrome
Louviers, église Notre-Dame
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page

10. France, XVIe siècle
Saint Jacques le Majeur
Pierre polychrome
Louviers, église Notre-Dame
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page
11. France, XVIe siècle
Saint Jean l’Évangéliste
Pierre polychrome
Pierre polychrome
Louviers, église Notre-Dame
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page

12. France, XVIe siècle
Saint Jude Thaddée
Pierre polychrome
Louviers, église Notre-Dame
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page
13. France, XVIe siècle
Saint Philippe (?)
Pierre polychrome
Louviers, église Notre-Dame
Photo : Amis du Musée de Louviers
Voir l´image dans sa page

Rappelons que le maire de Louviers, François-Xavier Priollaud, qui avait été élu en 2014 peu avant que nous fassions le premier constat de la triste situation des apôtres, n’était pas responsable d’une situation dont il avait hérité. D’autres travaux de restauration de l’église sont en cours ou planifiés, avec un budget de 10 millions prévus sur plusieurs années, avec le concours de la DRAC (selon le site de la mairie). Après la restauration des sculptures, le maire a décidé de s’attaquer à celle de l’orgue. On ne peut que l’en féliciter.

Didier Rykner

Notes

[1Il s’agissait du Saint Matthieu (ill. 2).

[2Merci à Isabelle Brun et à l’Association des Amis du Musée de Louviers qui nous avoir autorisé à publier les excellentes photos qu’ils nous ont envoyées.

Mots-clés

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.