Acquisitions du Rijksmuseum à la Tefaf

8/4/19 - Acquistion - Amsterdam, Rijkmuseum - Parmi les musées qui ont enrichi leur collection à la TEFAF, le Rijkmuseum a pu acquérir trois œuvres, dont deux tableaux peints vers 1555 par un artiste de Harlem, Maarten van Heemskerck : l’un représente Pluton et Cerbère, l’autre Samson enlevant les portes de Gaza (ill. 1). lls se trouvaient sur le stand de Bob Haboldt qui a servi d’intermédiaire entre le musée et le donateur qui les a offerts.

Ils font partie d’une série de douze petits panneaux : quatre d’entre eux représentent les dieux Saturne, Pluton, Neptune et Jupiter, quatre évoquent la vie d’un héros de la mythologie, Hercule, et quatre celle d’un héros de la Bible, Samson. L’ensemble complet se trouvait dans la collection de Lord Kinnaird jusqu’à sa vente en 1946. Quatre sont déjà conservés au Rijksmuseum qui en possède donc six désormais. Quatre autres se trouvent à la Yale University Art Gallery à New Haven et deux au Allen Memorial Art Museum à Oberlin.


1. Maarten van Heemskerck 1498 - 1574
Pluton et Cerbère
Samson enlevant les portes de Gaza, après 1536
Huile sur bois - 46,6 x 15,5 cm / 46,8 x 14,9 cm
Amsterdam, Rijksmuseum
Photo : Rijksmuseum
Voir l´image dans sa page

Ces peintures ont sans doute été réalisées par Maarten van Heemskerck à son retour de Rome après 1536. Peintes en grisaille, elles cherchent probablement à imiter des sculptures. Le peintre joue en outre sur la difficulté de mettre en scène des corps musclés dans un cadre étroit.
L’iconographie reste mystérieuse : si Samson et Hercule sont parfois mis en parallèle (l’un et l’autre ont combattu un lion, l’un et l’autre ont été affaiblis par une femme), on ne sait pourquoi l’artiste à choisi spécifiquement ces épisodes de leur vie, ni pourquoi il les associe à ces dieux-là. Peut-être l’ensemble était-il composé d’un plus grand nombre de peintures. On ne connaît pas non plus leur commanditaire, ni leur destination. Il est possible qu’ils aient formé une prédelle pour une composition plus grande, décoré une bibliothèque ou encore un meuble, un cabinet par exemple.


2. Joseph-François Ducq (1762 - 1829)
Le Graveur Joseph Charles de Meulemeester
travaillant dans les loges du Vatican
, 1813
Huile sur toile - 75,5 x 57,4 cm
Amsterdam, Rijksmuseum
Photo : Rijksmuseum
Voir l´image dans sa page

L’autre acquisition du Rijksmuseum est un portrait du graveur Joseph Charles de Meulemeester peint par Joseph-François Ducq en 1813, acheté à la galerie romaine Alberto Di Castro (ill. 2). Les deux artistes flamands séjournèrent un temps en Italie. Ducq avait d’abord étudié auprès de Joseph-Benoît Suvée à Paris avant de traverser les Alpes, il repartit pour Bruges en 1815.
Meulemeester entreprit de copier l’œuvre de Raphaël au Vatican, et Ducq le représente à l’œuvre. Ce portrait rejoint dans les collections une estampe de Meulemeester d’après Raphaël illustrant L’Extase de sainte Cécile.
La toile a également un intérêt documentaire puisque sur l’un des pilier, dans l’ombre, on aperçoit les noms de tous les artistes flamands ayant séjourné à Rome à cette époque.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.