Contenu abonnés

Le Musée de la Vie romantique achète un bronze de Mélingue

Toutes les versions de cet article : English , français

23/2/23 - Acquisition - Paris, Musée de la Vie romantique - « Campé et drapé comme il l’était, il semblait modelé sur une statue. » Ainsi Dumas père décrivait-il le comédien Étienne Mélingue dont il raconta la jeunesse avant le succès, dans un récit intitulé Une vie d’artiste, publié en 1854. Cette comparaison avec une statue est d’autant plus judicieuse que Mélingue fut à la fois acteur et sculpteur, agile sur les planches, habile avec la terre. Il triompha sur la scène dramatique parisienne durant la monarchie de Juillet et le Second Empire, et il exposa des œuvres au Salon, obtenant une médaille de troisième classe en 1852. Le Musée des Beaux-Arts de Caen lui avait consacré en 2018 une exposition qui évoquait sa double carrière. L’une des œuvres principales était son portrait au…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.