George Frederick Watts (1817-1904)

Articles

  • La peinture anglaise, de Turner à Whistler

    « Pour les Français nous ne sommes pas censés occuper la moindre place dans l’art » constatait le critique William Michael Rossetti. n 1855, à l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris où plus de…

  • Un Autoportrait de George Frederic Watts acquis par son musée

    Le 17 juin dernier, chez Christie’s Londres, la Watts Gallery de Compton dans le Surrey, musée dédié à l’œuvre de George Frederic Watts, a acquis pour 134 500 £ (incluant les frais) un autoportrait de…

    Contenu abonnés
  • Pre-Raphaelites : Victorian Avant-Garde

    Le service de presse nous dit qu’Alison Smith, conservatrice en chef de l’art britannique du XIXe siècle à la Tate, la commissaire de l’exposition, la première à Londres depuis 1984, la prépare depuis…

    Contenu abonnés
  • Beauté, morale et volupté dans l’Angleterre d’Oscar Wilde

    Si nous revenons sur la version parisienne de l’exposition présentée au printemps au Victoria & Albert Museum, c’est pour montrer à quel point une scénographie bouleverse le plaisir et le regard du…

    Contenu abonnés
  • Quelques sites sur l’Angleterre victorienne

    Internet est une véritable mine pour les historiens de l’art. Nous indiquons ici des liens vers quelques sites traitant de l’art anglais à la période victorienne. Le premier, Victorian Web, est dédié…

    Contenu abonnés

Rubriques

Aucune rubrique