Galerie Antoine Tarantino. Carlo Bononi, Étude de draperie

3. Carlo BONONI (Ferrare, 1569 – 1632), Étude de draperie
Voir l´image dans sa page

3. Carlo BONONI
(Ferrare, 1569 – 1632)

Étude de draperie

Pierre noire, sanguine et rehauts de craie blanche sur papier préparé bleu

251 x 243 mm

Provenance : Cachet de collection illisible figurant sur un certain nombre de dessins de l’artiste

Bibliographie comparative : E. Schleier, Carlo Bononi and Antonio Gherardi, « Master Drawings », X/4, 1972, pp. 363-378
E. Schleier, More drawings by Carlo Bononi, « Master Drawings », n.7, 1969, pp. 413-424, 460-462
E. Schleier, New drawings by Carlo Bononi, « Master Drawings », 18, 1980, pp. 25-27
N. Turner, Two drawings by Bononi in the British Museum, « Master Drawings », 4, 1981, p. 444
Chris Fischer, Italian Drawings in The J. F. Willumsen Collection, 1984, p. 59-61, n. 47
Catherie Legrand, Le Dessin à Bologne 1580-1620 : La réforme des trois Carrache, Paris 1994, p. 107, n. 72

Carlo Bononi, élève de Bastarolo, devint l’artiste le plus important de Ferrare à la mort de Scarsellino survenue en 1620. Grace à de nombreux voyages en Italie, son style consiste en une synthèse protobaroque, inspiré par les œuvres de Scarsellino, Corrège, Ludovic Carrache, Schedone et Badalocchio.
Cette grande feuille, typique de l’artiste, s’insère parfaitement dans le corpus graphique réparti entre le Louvre, les Offices, Fachsenfeld, Le British Museum et Oslo. Elle porte la marque ovale typique, encore non identifiée car assez illisible, que l’on retrouve sur une assez grande proportion des dessins de l’artiste. Un certain nombre de dessins de Bononi présentent des études de drapés.

Notre étude, caractéristique des draperies de Bononi, est assez proche de deux dessins portant le même cachet, l’un en collection privée, l’autre passé en vente chez Pandolfini et préparatoire pour Le Paradis conservé à Santa Maria in Vado à Ferrare. Il n’est pas éloigné de la sainte Catherine d’Alexandrie figurant au premier plan de La Sainte Famille avec les saintes Catherine, Barbara et Lucie, peinte en 1626 et conservée dans la Galleria Estense de Modène [1]. Nous n’avons cependant pas encore retrouvé précisément nos drapés dans une œuvre connue.

38, rue Saint-Georges, 75009 PARIS
Mobile : 06 15 44 68 46
contact@galerietarantino.com
www.galerietarantino.com.
Publicité

Notes

[1Carlo Bononi, La Sainte Famille avec les saintes Catherine, Barbara et Lucie, 1626, Galleria Estense, inv. 215 ; Huile sur toile, 261 x 161 cm

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.