Vive les publications sur papier Contenu abonnés


Il peut paraître paradoxal de clamer les vertus des revues et des livres publiés de manière classique lorsque l’on édite un site Internet qui n’a même pas de version imprimée.
Ce paradoxe n’est qu’apparent. Internet ne s’oppose pas toujours au papier. Il le complète même souvent.

Les études parues sur La Tribune de l’Art peuvent être classées en deux catégories. La première est constituée de textes déjà édités sous forme papier, mais sur des supports connaissant une diffusion restreinte. Celui de Dominique Lobstein, L’image de Charles Quint dans les Salons en France au XIXe siècle en est un parfait exemple. Cet essai, qui intéressera tous les spécialistes ou amateurs de peinture d’histoire au XIXe siècle, aurait été absolument introuvable. Le Bulletin de la Société Franco-japonaise…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Poussin ? Connais pas...

Article suivant dans Éditorial : L’arroseur arrosé