Versailles acquiert une pendule Louis XVI et des vases de Sèvres Contenu abonnés


JPEG - 88.7 ko
Pendule Louis XVI
Horloger : Charles Leroy (1709-1771)
ou Etienne-Augustin Leroy (1737-ap. 1792)
Bronze doré, marbre - 45,9 x 32,4 cm
Versailles, Musée et domaine national du Château
Photo : Château de Versailles
Voir l'image dans sa page

15/5/13 - Acquisitions - Versailles, Château - Le château de Versailles a préempté le 24 mars dernier à l’hôtel des ventes de Metz une pendule Louis XVI ornée d’une Offrande à l’Amour mimée par des figures de bronze. Elle est probablement due à Charles Leroy ou à son fils Etienne-Augustin qui devint horloger du roi et signait du nom de son père. Son faible prix d’adjudication, 4 000 euros, est sans doute lié au fait que sa provenance n’avait pas été identifiée. Or comme le signale Bertrand Rondot, elle correspond à une description que l’on trouve…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : L’église de Gesté vandalisée, et toujours menacée

Article suivant dans Brèves : Un chef-d’œuvre menacé d’être mis à l’encan, à Enghien en Wallonie