Ventes de décembre à Londres


JPEG - 211.9 ko
1. Jacopo Bassano (vers 1510-1592)
Le Christ au jardin des oliviers
Huile sur toile - 99,3 x 138,1 cm
Vente Christie’s Londres 8/12/15
Photo : Christie’s Londres

8/12/15 - Marché de l’art - Londres - Les ventes londoniennes de décembre proposent de nombreuses œuvres d’intérêt, tant chez Christie’s que chez Sotheby’s. C’est ainsi que la première maison de vente mettra aux enchères ce soir un chef-d’œuvre de Jacopo Bassano que l’on avait pu voir en 2009 à l’exposition du Louvre Titien, Tintoret, Véronèse, Rivalités à Venise. Ce Christ au jardin des oliviers en nocturne est particulièrement impressionnant, notamment la figure de Jésus qui pleure des larmes de sang (ill. 1).

On notera également une toile importante de Pietro Testa, et un grand modello de Charles-Antoine Coypel préparatoire à la tapisserie La Destruction du Palais d’Armide qui avait déjà été présenté en 2012 (et que nous avions reproduit dans notre article). Son estimation étant trop haute, il n’avait pas trouvé preneur, malgré ses qualités.
Il n’est pas toujours nécessaire de disposer de plusieurs centaines de milliers d’euros pour acheter un beau tableau : la vente de jour, qui a lieu demain 9 décembre, moins prestigieuse, comprend pourtant plusieurs œuvres magnifiques, dont une esquisse de Baciccio pour un Christ en gloire (ill. 2). Celle du 10 décembre (« A Sicilian Villa »), propose un modello de Francesco Zugno pour un retable disparu (ill. 3). Lorsque l’on regarde cette esquisse sans connaître le nom de son auteur, on pense immédiatement à Giambattista Tiepolo tout en réalisant qu’il ne s’agit pas de lui. Cela permet de comprendre le style de Zugno, non loin de celui de son maître.


JPEG - 101.9 ko
2. Giovanni Battista Gaulli, dit Il Baciccio (1639-1709)
Le Christ en gloire
Huile sur toile - 66,1 x 49,9 cm
Vente Christie’s Londres 9/12/15
Photo : Christie’s Londres
JPEG - 101.2 ko
3. Francesco Zugno (1709-1787)
Le Martyre de saint Agnès
Huile sur toile - 80,6 x 42,5 cm
Vente Christie’s Londres 10/12/15
Photo : Christie’s Londres

On signalera également la vente de dessins de Christie’s à South Kensington, qui permet d’acquérir, avec des moyens encore plus réduits (autour de 1500 €) de très beaux dessins qu’il sera sans doute un jour possible d’attribuer. Notons ainsi un Saint Jean-Baptiste entouré par des anges (ill. 4), français, vers 1700, qui nous semble non loin d’Étienne Parrocel, ou une école italienne du XVIIe siècle, un Saint Luc sans doute préparatoire à l’écoinçon d’une coupole (ill. 5).


JPEG - 365.5 ko
4. France, vers 1700
Saint Jean-Baptiste entouré par des anges
Pierre noire et craie blanche - 23,3 x 42,9 cm
Vente Christie’s Londres 9/12/15
Photo : Christie’s Londres
JPEG - 126.1 ko
5. Italie, XVIIe siècle
Saint Luc
Pierre noire, plume, encre brune, lavis brun,
rehauts de blanc - 27,8 x 20,6 cm
Vente Christie’s Londres 9/12/15
Photo : Christie’s Londres

Sotheby’s présente un panneau du Maître de Dreux-Budé (ill. 6), probablement André d’Ypres, qui mériterait de se retrouver dans un musée français. Si le panneau central de ce triptyque est conservé au Getty Museum, le volet droit (il s’agit ici du volet gauche) se trouve au Musée Fabre de Montpellier. Ce tableau représente L’Arrestation du Christ et on y voit les de donateur Dreux-Budé et son fils Jean. L’œuvre, en excellent état de conservation, trahit une influence nordique.
Une autre œuvre majeure de cette vente du soir (du mercredi 9 décembre), même si elle nous touche moins, est L’Écluse de John Constable (ill. 7). On y voit aussi deux très belles vedute de Gaspar van Vittel, dit Vanvitelli.


JPEG - 148.2 ko
6. Maître de Dreux-Budé
probablement André d’Ypres (actif en 1425-1450)
L’Arrestation du Christ
Huile sur panneau - 48,7 x 30,5 cm
Vente Sotheby’s Londres 9/12/15
Photo : Sotheby’s
JPEG - 216.9 ko
7. John Constable (1776-1837)
L’Écluse
Huile sur toile - 139,7 x 122 cm
Vente Sotheby’s Londres 9/12/15
Photo : Sotheby’s

Dans la vente de jour, qui aura lieu jeudi 10 décembre, on remarquera deux tableaux italiens. Le premier aurait pu être présenté la veille : il s’agit d’une magnifique et grande toile de Gioacchino Assereto, Ecce Homo (ill. 8). Le second (ill. 9), qui nous semble également génois plutôt qu’attribuable au cercle de Pier Francesco Mola, comme inscrit au catalogue, est une belle tête de Saint Jérôme (ou d’apôtre ?) dont l’estimation, relativement faible (8 à 12 000 livres) est davantage due à son anonymat qu’à sa qualité.


JPEG - 142.4 ko
8. Gioacchino Assereto (1600-1649)
Ecce Homo
Huile sur toile - 124,5 x 87 cm
Vente Sotheby’s Londres 10/12/15
Photo : Sotheby’s
JPEG - 159.7 ko
9. École génoise (?), XVIIe siècle
Saint Jérome ou Apôtre ?
Huile sur toile - 55,7 x 41,7 cm
Vente Sotheby’s Londres 9/12/15
Photo : Sotheby’s

Nous n’avons pas eu le temps, lors de notre séjour, d’aller voir les expositions des galeries, à l’exception de celle de Daniel Katz qui présente, exceptionnellement, un ensemble de peintures. Nous en conseillons la visite, pour admirer notamment un superbe Bernardo Strozzi.


Didier Rykner, mardi 8 décembre 2015





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Censure à l’Opéra

Article suivant dans Brèves : Don d’un Rembrandt à l’Agnès Etherington Art Centre