Une toile d’Adolphe Willette acquise par le musée de l’Isle-Adam Contenu abonnés


JPEG - 91.4 ko
1. Adolphe Willette (1857-1926)
Adieu au XIXe siècle, vers 1885
Huile sur toile - 164 x 90 cm
L’Isle-Adam, Musée d’Art et
d’Histoire Louis-Senlecq
Photo : MAH Louis-Senlecq

4/4/14 - Acquisition - L’Isle-Adam, Musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq - « Je cherche fortune / Tout autour du Chat noir / Au clair de la lune / A Montmartre le soir ». Comme un écho à la ballade d’Aristide Bruant, Willette a peint la Fortune, sous les traits d’une jeune femme simplement vêtue de bas noirs qui ne font que souligner sa nudité et lui donnent des airs de fille de joie. Autour d’elle, des chats noirs.

Intitulée Adieu au dix-neuvième siècle ou Passage de Venus devant le Soleil1, la toile avait disparu, connue seulement par une reproduction en noir et blanc. Elle a reparu dans une vente de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux achats du Louvre au Salon du Dessin

Article suivant dans Brèves : Des expositions de dessins à Paris (3)