Une tête de Vierge de Pietro Bernini retrouve son emplacement d’origine Contenu abonnés


3/9/10 – Restauration – Amantea (Calabre), Oratorio dei Nobili – Au début du XIXe siècle, un relief en marbre de Pietro Bernini, conservé sur l’autel majeur de l’Oratorio dei Nobili à Amantea dans la province de Cosenza en Calabre et représentant La Nativité (ill. 1), fut mutilé par les troupes napoléoniennes en 1806-1807. La Vierge, notamment, y perdit sa tête.


JPEG - 197.9 ko
1. Pietro Bernini (1562-1629)
La Nativité
Marbre
Amantea, Oratorio dei Nobili
Photo : Soprintendenza per i Beni Storici,
Artistici ed Etnoantropologici della Calabria
Voir l'image dans sa page
JPEG - 51.1 ko
2. Pietro Bernini (1562-1629)
Tête de la Vierge provenant de La Nativité
avant sa repose sur le relief
Marbre
Amantea, Oratorio dei Nobili
Photo : Soprintendenza per i Beni Storici,
Artistici ed Etnoantropologici della Calabria
Voir…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Acquisitions du Musée de la Révolution Française à Vizille : le XIXe siècle

Article suivant dans Brèves : L’Ordre de Poussin du duc de Rutland en vente le 7 décembre chez Christie’s